Bac de philo: 5 secrets pour se distinguer

Publié le par Planète-Eléa

1. Argumentez depuis différents points de vue

Le premier secret, pour se distinguer des autres, est alors de développer son propos, et pour cela de diversifier l'argumentation. Comment ? En multipliant les plans sur lesquels la question se pose : sur le plan politique, religieux, économique, social, métaphysique, sportif, médical, etc. C'est une méthode en or pour faire venir les idées (mais pas pour construire un plan). Cet effort pour diversifier l'argumentationautant que les points de vue enrichira considérablement votre réflexion, aussi bien dans la dissertation que dans la réponse à la dernière question de l'explication de texte.

2. Reliez toujours votre propos au sujet

Deuxième secret : toujours relier votre propos au sujet. Pour cela, deux "trucs" : donner à chaque partie un titre constituant une réponse directe à la question du sujet (mais inutile de l'écrire sur la copie, il est juste un repère pour vous) et reprendre régulièrement dans vos formulations le libellé exact de la question (aussi bien en dissertation que dans les réponses aux questions sur le texte). Vous éviterez ainsi les hors-sujets.

Lire aussi:
» Révisions du bac : les 10 conseils de profs pour déstresser
» Les sujets du bac philo 2013
 
 

3. Déconstruisez les clichés et les lieux communs

Troisième secret : exprimer une distance avec l'opinion commune. Le principal défaut des copies étant leur trop grande proximité avec le sens commun, ou tout simplement les clichés, n'hésitez pas à formuler clairement votre soupçon à l'égard d'une position commune. Commencez par vous demander quelle est la position la plus répandue sur la question, puis essayez d'en montrer les limites. Le fait d'essayer vous garantira la sympathie du correcteur.

4. Élaborez des distinctions conceptuelles

Quatrième secret : pour la dissertation ou pour la dernière question de l'explication de texte (qui est en fait une minidissertation), élaborez des distinctions conceptuelles à partir des termes du sujet. C'est souvent moins difficile que cela en a l'air.Et, de toute façon, vous serez récompensé pour avoir simplement essayé. Par exemple, sur le sujet "Faut-il avoir peur de la technique ?", distinguez "faut-il" au sens moral, proche de "doit-on" (la technique peut être effrayante lorsqu'elle nous conduit à instrumentaliser autrui, à lui manquer de respect), de "faut-il" compris comme "est-il nécessaire ?" (dans ce cas, il peut être nécessaire de se méfier de la technique, pour rester vigilant et ne pas se jeter sans réfléchir sur n'importe quelle innovation).

5. Évitez le plan en deux parties

Cinquième secret : pour la dissertation comme pour la dernière question de l'explication de texte, évitez absolument le plan en deux parties (oui/non, oui/mais...), qui signe la copie faible. Débrouillez-vous pour trouver trois parties. Par exemple, premièrement : oui. Deuxièmement : critique des idées du premièrement. Troisièmement : donc non.

Retrouvez l'intégralité de l'article dans le Guide de survie au Bac Philo, et les corrigés en direct le 16 juin sur Philomag.com
 
 

 

Par http://www.huffingtonpost.fr/charles-pepinguide survie bac philo

Publié dans Education et loisirs

Commenter cet article