Réveillon : un dîner sur le pouce !

Publié le par Planète-Eléa

 

 

Vous en avez assez des repas longs et copieux ?  Pour autant, servir du tout fait – petits feuilletés congelés et verrines déjà composées – ne vous ressemble pas ! Pas plus que les services du traiteur. Sur www.ma-cuisine-ma-sante.fr, les chefs vous proposent quelques astuces pour cuisiner pour votre réveillon du Nouvel An de petits mets rapidement… sans perdre en saveurs !

Passé le repas de Noël, vous avez souvent moins le temps et l’envie de préparer de grands repas. Pour autant, le soir du 31 rime encore avec petits plaisirs raffinés. En lieu et place du trio entrée-plat-dessert servi à l’assiette, vous pouvez miser sur l’apéritif dinatoire… dans sa version améliorée bien sûr.

Du traditionnel à l’original

Pourquoi ne pas tenter le cocktail de crevettes, avocat, mangue, radis rose à l’huile et saveur coriandre ? Idéal pour un sucré-salé équilibré et frais. Les quenelles de purée de potimarron sur feuilles d’endivettes et la fricassée de coquilles Saint-Jacques aux potimarrons, châtaignes et champignons sauvages mettent, elles, à l’honneur les légumes d’hiver. Ou bien le millefeuille de foie gras aux pommes.

Et si le 31 ne peut se faire sans huîtres, préparez-les dans leur version chaude : parsemées d’amandes effilées et accompagnées de champagne, d’un peu de crème, d’épinard et d’échalotes puis passées au four, un délice ! En crue, pensez aux huîtres en granité de pommes vertes relevées au citron vert pour varier du vinaigre à l’échalote et pain de seigle finement beurré.

Pratiques à servir sur un plateau à faire passer entre les convives, assis ou debout, les feuilletés restent des incontournables du 31. Pour surprendre les papilles, changez du saumon et du gruyère rappé et testez le croustillant de médaillon de homard saveur coriandre à la julienne de poireau.

Du sucre !

Passons aux plaisirs sucrés maintenant. En petites portions toujours, voici une recette associant fruits de saison et un brin d’alcool : les mini-cocottes de bananes et ananas flambées au rhum. Sans alcool, vous pouvez aussi tenter les mini-cocottes de fruits aux épices. Pour les adeptes du cacao, les petits moelleux chocolat-gingembre associent recette traditionnelle agrémentée d’un épice stimulant. Marre de la dominante chocolat ? Pensez à la mousse de crème de marron… accompagnée de groseilles !

Toutes ces petites préparations présentent l’avantage de pouvoir être servies en petites quantités et donc de goûter à plusieurs mets différents. Idéales aussi pour mettre de côté un peu de chaque préparation pour assurer les restes du lendemain… le meilleur !

RECETTES DE LA SEMAINE

 Mise en bouche

Cocktail de crevettes à l’avocat, mangue, radis rose à l’huile, saveur coriandre de Paul Pauvert

Quenelles de purée de potiron sur feuilles d’endivettes de Paul Pauvert

Entrées

Gravelax de saumon, salade de pomme de terre charlotte et vinaigrette à l’orange de Grégory Cuilleron

Millefeuille de foie gras aux pommes de Scott Serratto

Plat

Fricassée de coquilles Saint-Jacques aux potimarrons, châtaignes et champignons sauvages de Paul Blouet

Fromage

Boulettes de chèvre frais aux noix de Laurence Benedetti

Dessert

Verrines marronnées aux groseilles de Laurence Benedetti

 
 

Publié dans Infos santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article