Cancer : soigner les enfants en Afrique

Publié le par Planète-Eléa

L’Institut Curie s’associe au projet du Groupe Franco-Africain d’Oncologie Pédiatrique (GFAOP). Cette association créée en 2000 s’est donné pour mission de faire en sorte que les enfants atteints de cancer en Afrique soient pris en charge sur place. Un des moyens employés consiste à former des spécialistes locaux.

L’Institut Curie s’est engagé à fournir un soutien matériel au GFAOP. Il apporte déjà une aide dans la mise en place d’un jumelage avec le service d’oncologie pédiatrique de Bamako, au Mali. Mais aussi dans « des échanges privilégiés favorisant la formation et les stages du personnel soignant, le transfert de compétence et le travail en réseau, en particulier dans le cadre d’un programme de lutte contre le rétinoblastome », précise l’association.

Bientôt 5 000 enfants soignés par an ?

Le GFAOP a été créée en 2000 par le Pr Jean Lemerle de l’Institut Gustave Roussy. Cet établissement est, aujourd’hui encore, un soutien de poids de l’association. Son travail, ainsi appuyé par les deux instituts français de lutte contre le cancer, a permis, en 15 ans, dans un des 13 pays d’Afrique subsaharienne à 7 500 enfants d’être traités chez eux.  Plus de 200 soignants, médecins et infirmiers ont en outre été formés, dans 16 pays du Maghreb et d’Afrique francophone.

« L’ambition du GFAOP est d’amplifier son action pour que, dans 5 ans, soient accueillis chaque année au moins 5 000 enfants (soit 4 fois plus qu’aujourd’hui) grâce à la création de nouvelles unités de cancérologie dans de nouveaux pays », souligne l’association.

 
 

Publié dans Infos santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article