Dépression post-partum : après le suicide de sa femme, un papa témoigne sur Facebook

Publié le par Planète-Eléa

 

Maman d'un petit bébé de 2 mois, Florence Leung s'est suicidée. Sur Facebook, son mari évoque la dépression post-partum dans un message très émouvant.

 

 

Dépression post-partum : après le suicide de sa femme, un papa témoigne sur Facebook

C'est une histoire tragique. Le 25 octobre 2016, Florence Leung, une jeune canadienne de 32 ans, a quitté sa maison et est montée dans sa voiture... Elle n'est jamais revenue. Le 17 novembre 2016, son corps sans vie a été retrouvé dans l'eau : pour la police de Vancouver, c'est un suicide . La jeune maman laisse derrière elle un petit garçon de 2 mois.

Pour son mari, Kim Chen, aucun doute : la dépression post-partum est la cause de son suicide : « même si tout allait bien avec notre bébé, nous avions quelques difficultés, explique-t-il. Florence voulait allaiter mais c'était impossible et elle dormait mal depuis quelque temps ». Dans un long post très émouvant publié sur Facebook ce 17 janvier 2017, le jeune papa envoie un message d'espoir à toutes les mamans (et à toutes les futures mamans) :

 

« Vous n'êtes pas une mauvaise mère »

« À toutes les mamans qui subissent une baisse de moral ou une phase d' anxiété , je vous en prie, ne restez pas seules : demandez de l'aide, parlez de vos sentiments, ne gardez pas tout pour vous. Vous n'êtes PAS seule. Vous n'êtes PAS une mauvaise mère. Ne culpabilisez pas et ne déprimez pas parce que vous n'arrivez pas à nourrir votre bébé uniquement grâce à l' allaitement  : même si l'allaitement exclusif est recommandé par les professionnels, ce n'est pas la seule solution.

J'ai l'impression que les hôpitaux sont « bébé-friendly » mais pas vraiment « maman-friendly » : je me souviens, lorsque j'étais à la maternité avec Florence, il y avait des posters partout sur les murs vantant les mérites de l'allaitement, mais rien sur les difficultés que cela peut représenter. »

Connue depuis les années 1960, la dépression post-partum survient le plus souvent quelques semaines après la naissance de l'enfant. Les spécialistes estiment qu'entre 10 % et 20 % des jeunes mamans sont concernées par ce sentiment de déprime profond, qu'il ne faut pas confondre avec le baby-blues , un « simple » mal-être passager.

Source

 

Par http://www.topsante.com/

Publié dans Infos santé

Commenter cet article