Garçon ou fille ? Mesurez votre tension !

Publié le par Planète-Eléa

Vous avez des projets de maternité ? Une tension artérielle légèrement élevée juste avant la grossesse serait un indicateur prédictif du sexe du futur enfant ! C’est en effet ce que suggère une équipe américaine. Mais le conditionnel reste de mise… 

La possibilité de prévoir le sexe d’un enfant à partir de certaines caractéristiques de la maman fascine chercheurs – et futurs parents – depuis longtemps. De nombreuses études ont été réalisées sur le sujet, sans qu’aucune ne réponde vraiment aux critères scientifiques.

Qu’en est-il de celle proposée par le Dr Ravi Retnakaran du Mount Sinaï Hospital de Toronto (Canada) ? Avec son équipe, il a constitué une « cohorte unique » de 3 375 femmes vivant à Liuyang, dans le sud-est de la Chine. Les auteurs en ont finalement retenu 1 411 qui avaient des projets de grossesse. Toutes ont été soumises à différents examens – mesure de la cholestérolémie, des triglycérides, de la glycémie et de la tension artérielle – quelques semaines avant d’entamer une grossesse.

Une pression artérielle systolique élevée pour un garçon ?

Les scientifiques se sont notamment arrêtés sur la valeur de la pression artérielle systolique, mesurée lorsque le cœur se contracte, par opposition à la diastolique, quand il se relâche. Les femmes qui ont mis au monde un garçon présentaient en effet un chiffre légèrement plus élevé que les autres : 106 mmHg contre 103.3 mmHg. Retnakaran et ses collègues en concluent que cette valeur tensionnelle prédirait les chances d’accoucher d’un garçon ou d’une fille. Voilà qui demande tout de même confirmation…

 
 

Publié dans Infos santé

Commenter cet article