Vigilance face à la vague de froid

Publié le par Planète-Eléa

 

Survenue ce week-end, la vague de froid va progressivement s’étendre sur plusieurs régions de France au cours de la semaine. Des situations climatiques extrêmes faisant appel à la plus grande vigilance. Quelles recommandations appliquer pour éviter tout risque d’accident ?

Cette semaine, la vague de froid va gagner du terrain sur une large partie de la France. Exceptés les littoraux atlantiques et méditerranéens, la plupart des régions seront impactées par cette baisse soudaine des températures.

Attention au monoxyde de carbone

Depuis ce week-end, des spots radio réalisés pour le ministère en charge de la Santé sont diffusés pour informer les Français sur les risques liés aux intoxications au monoxyde de carbone. Ces spots précisent les réflexes à adopter au quotidien pour éviter l’inhalation de ce gaz incolore et inodore. La propagation de monoxyde de carbone résulte de la combustion partielle de bois, de butane, de charbon, d’essence ou encore de gaz naturel, de pétrole ou de propane. Hautement toxique, il est capable d’asphyxier l’organisme en quelques minutes, en se fixant sur l’hémoglobine, protéine assurant le transport de l’oxygène dans le sang.

Contre les risques sanitaires liés au froid

Le ministère a aussi mis au point des affiches de prévention spécifiques aux vagues de grand froid et de très grand froid, sur lesquelles des conseils pratiques sont détaillés. Ainsi mieux vaut rester au maximum chez soi et penser à :

  • Prévoir « de l’eau et des produits alimentaires ne nécessitant pas de cuisson (en cas de gel des canalisations ou de coupures d’électricité » ;
  • « Donner de vos nouvelles à vos proches, et contacter ceux qui sont seuls. Et si vous êtes isolé(e) ou malade, faites-vous connaître auprès de votre mairie » ;
  • Prévoir « des piles pour écouter les consignes des pouvoirs publics à la radio, même en cas de coupure d’électricité » ;
  • « Avoir tous les médicaments nécessaires en cas de besoin, et particulièrement si vous avez un traitement régulier ».

Chaque année, plusieurs centaines de personnes souffrent de la chute brutale des températures en développant des pathologies telles que « les engelures et les hypothermies, responsables de lésions graves voire mortelles ». Ces conditions climatiques aggravent aussi certaines maladies chroniques comme les affections cardiaques et respiratoires.

Comment se couvrir ?

Si vous n’avez pas d’autres choix que de sortir, pensez à couvrir toutes les zones de déperdition de chaleur : votre tête, votre cou, vos mains et vos pieds. Portez plusieurs couches de vêtements ainsi qu’un coupe-vent imperméable pour renforcer votre résistance au vent et à la pluie. Mettez de bonnes chaussures pour éviter les chutes sur un sol glissant, mangez convenablement et évitez la consommation d’alcool qui, contrairement aux idées reçues, ne réchauffe pas l’organisme. Autre point, évitez les efforts physiques importants pour épargner votre appareil cardio-respiratoire et vos muscles. Enfin, préservez l’organisme fragile des bébés et des personnes âgées en évitant au maximum les sorties extérieures.

 
 

Publié dans Infos santé

Commenter cet article