Pourquoi mon ado s’habille-t-il comme cela?

Publié le par Planète-Eléa

Votre ado affiche depuis quelques temps un look gothique, skater ou bimbo ? Des pistes pour mieux comprendre son besoin de se démarquer.

Non, sortir tous les jours, habillé tout en noir ou en treillis et chaussures militaires n’est pas forcément le signe d’une forte personnalité quand on est ado. Il faudrait plutôt voir les looks très marqués comme une carapace protégeant les adolescents les plus introvertis.

Présent chez tous les jeunes au moment de la puberté, le besoin d’identification et d’appartenance à un groupe est particulièrement fort chez ces ados. Mais ce phénomène est le plus souvent transitoire. L’entrée dans l’âge adulte est souvent marquée par le retour à des habitudes vestimentaires plus classiques.

Parfois un véritable état d’esprit

Tous les looks aujourd’hui considérés comme marginaux ont une histoire. Le mouvement hippie, par exemple, avec ses fleurs et ses vêtements amples et colorés, est né aux Etats-Unis durant la vague protestataire contre la guerre du Vietnam. Adopter ce style, pour les jeunes de l’époque, était une manière de dire haut et fort « oui à l’amour, oui à la paix ».

Autre exemple, le mouvement punk, né en Angleterre dans les années 70, en pleine crise économique : si les adolescents de l’époque déchiraient leurs T-shirts et se faisaient piercer, c’était pour crier leur rage d’être confrontés au chômage et à une société encore très conservatrice.

Or des décennies plus tard, les thèmes qui avaient inspiré ces mouvements n’ont pas disparu. Et certains ados ressentent le besoin de s’imprégner de telle ou telle culture pour exprimer leur sensibilité et manifester leur indignation. Ils y trouvent tous les éléments leur permettant d’être en phase avec eux-mêmes et leurs convictions. Ils évolueront certainement avec les années. Mais pour l’instant, arborer ce look n’a pour eux rien d’une fantaisie, ils y croient vraiment.

Dans tous les cas, pour ne pas éclater de rire ou perdre votre calme devant ses tenues parfois « limite », gardez bien à l’esprit que ce n’est pas dirigé contre vous. Quand il dépasse vraiment les bornes, essayez de trouver ensemble un compromis. Le message à faire passer ? Il ne s’agit pas pour lui de vous faire plaisir en s’habillant de telle ou telle sorte, mais de ne pas se faire de tort à lui-même. Car la société n’est pas toujours tendre avec celles et ceux qui arborent des looks marginaux. Les gens ont malheureusement souvent tendance à penser que l’habit fait bel et bien le moine.

A noter : Une tenue jugée inappropriée à la vie scolaire peut justifier une exclusion temporaire. En l’absence de directives spécifiques du ministère de l’Éducation nationale, chaque établissement s’en remet en effet à son propre règlement intérieur pour dissocier ce qui est tolérable de ce qui ne l’est pas.

 
 

Publié dans Infos santé

Commenter cet article