Autisme : « brisons les barrières ! »

Publié le par Planète-Eléa

 

 

Ce dimanche 2 avril se tient la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. Le thème cette année ? « Ensemble, brisons les barrières pour l’autisme ». L’objectif, permettre aux patients de jouir pleinement de leurs droits.

Organisée ce lundi 2 avril, la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme est  marquée au fer… bleu ! Venue d’Amérique, l’initiative « Light in blue » pour « éclairer en bleu » s’est en effet disséminée partout dans le monde. Ainsi des monuments, des maisons, des complexes sportifs… s’illumineront en bleu dans la nuit du 1er au 2 avril. Autre évènement, digital cette fois, prendre une photo de vous ou une vidéo déchirant une feuille bleue sur laquelle est inscrit ce qui représente, selon vous,  le plus grand obstacle à l’accessibilité des personnes autistes. Qu’il s’agisse d’accès physique, de discrimination professionnelle, sociale ou même sportive, toutes les propositions sont ouvertes. Ces photos et vidéos sont à relayer sur Facebook et Twitter (#AutismDay2017). Une campagne vidéo est aussi en ligne :

 

Enfin, des conférences et ateliers sont organisés dans plusieurs régions de France. Cliquez ici pour savoir ce qui se passe près de chez vous.

Le droit de s’exprimer

Pour marquer le coup, les Nations Unies ont, elles, décliné leur campagne autour du thème « Vers l’autonomie et l’autodétermination ». L’occasion d’aborder le droit des patients en situation de handicap. En effet, la Convention relative aux droits des personnes handicapées stipule aussi que « les personnes handicapées doivent pouvoir jouir de la capacité juridique dans tous les domaines ». Or « certaines capacités (droit de prendre ses propres décisions et de conclure des contrats) ont souvent été perçues comme des requis pour [bénéficier] d’une pleine autonomie, barrant l’accès à une pleine intégration au sein de la société pour les personnes autistes ».

 Au moins 440 000 patients

En France, le trouble du spectre autistique (TSA) touche un minimum de 440 000 personnes. Répertorié parmi les troubles envahissant du développement (TED), le TSA survient pendant l’enfance, avant l’âge de 3 ans, et perdure jusqu’à l’âge adulte. Cette atteinte se caractérise par des difficultés dans les interactions sociales et des perturbations du comportement.

 
 

Publié dans Infos santé

Commenter cet article