Alimentation de l’enfant : 5 règles de base

Publié le par Planète-Eléa

 

 

La diversité ne veut pas dire « manger n’importe quoi ».

De 1 à 3 ans, voilà une période clé pour l’enfant. C’est en effet le moment où sa croissance est la plus rapide. Sa morphologie change, il grandit vite et son développement cérébral est en plein essor. Plus que jamais, son alimentation est primordiale. C’est pourquoi, le Fonds français Alimentation et Santé dispense 5 conseils pour aider les petits à développer leurs papilles gustatives.

Règle n°1 : La diversité avant tout. En s’appuyant sur le Programme national Nutrition Santé (PNNS), le Fonds français  rappelle les cinq groupes d’aliments essentiels à l’alimentation de votre petit:

  • Lait et laitages (à hauteur de 500 ml par jour) ;
  • Viandes, poissons et œufs (30 g par jour, sous forme mixée) ;
  • Légumes verts et fruits (sous forme de purée dans un premier temps) ;
  • Féculents ;
  • Matières grasses ajoutées.

Règle n°2 : De l’eau et encore de l’eau. C’est en effet la seule boisson qu’il convient de donner lorsque l’enfant a soif et au moment des repas » précise le Fonds français Alimentation et Santé. « Il est important de garder le lait, indispensable à la croissance et la minéralisation osseuse et d’exclure les sodas et limiter les jus de fruits . »

Règle n°3 : Quelques aliments à exclure. Si cela paraît logique, il convient de rappeler que certains mets n’ont rien à faire dans l’assiette de votre enfant. Citons par exemple les frites, chips, pizzas et autres charcuteries, trop salées et trop grasses pour les plus jeunes. Elles ne participent en rien à la diversification de l’alimentation !

Règle n°4 : Familiarisez-le avec les aliments « utiles ». Comprenez par là, les aliments à haute valeur nutritionnelle et peu caloriques, comme les fruits ou les légumes par exemple.

Règle n°5 : Respectez les 4 repas quotidiens. Chacun a son importance :

  • Le petit déjeuner : des céréales, du lait et des fruits. Le but est d’éviter le coup de fatigue en milieu de matinée ;
  • Le déjeuner  devra comporter 5 composantes à partir d’un an, avec une entrée (un légume cru ou cuit), un plat protéiné (viande rouge, volaille, jambon, œuf ou poisson), une purée de légumes verts, pomme de terre ou un produit céréalier, du lait ou un fromage de texture adaptée et  un fruit cuit ou cru en dessert ;
  • Le goûter comportera du lait ou un laitage, un produit céréalier (pain, biscuit) et fruit en morceaux ou en compote;
  • Le dîner pourra enfin rester à 3 plats : des féculents et/ou des légumes, un biberon de lait de croissance ou un laitage, un fruit cru ou cuit.

Ecrit par : Vincent Roche – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

 

par http://destinationsante.com/

Publié dans Infos santé

Commenter cet article