Alizée et Grégoire Lyonnet ont tatoué leur amour : ''One love, One life''

Publié le par Planète-Eléa

 

 
Alizée et Grégoire Lyonnet, le 14 février 2014. Photo prise dans le cadre de la tournée Danse avec les stars.

Alizée et Grégoire Lyonnet ont désormais leur amour ancré dans la peau. Tout comme Nabilla et Thomas Vergara, et d'autres nombreux couples avant eux, Alizée et son danseur et petit ami Grégoire Lyonnet ont décidé de se tatouer leur amour. Un tatouage commun qui en dit long sur leur histoire et qu'ils ont affiché fièrement lors de la tournée de  Danse avec les stars 4...

C'est en effet à Rouen à l'occasion de la tournée de DALS que les tourtereaux ont dévoilé leurs tatouages respectifs qui ne forment qu'un. Sur l'avant-bras d'Alizée "One love", sur celui de Grégoire, danseur de l'émission de TF1, "One life". Rappelez-vous, c'est sur cette chanson de U2, One Love, que la chanteuse et maman de 29 ans et Grégoire Lyonnet avaient dansé lors de leur dernière chorégraphie en finale de DALS 4. Une chanson qui leur a porté chance puisque c'est l'interprète de J'en ai marre qui a remporté le trophée !

"C'est grâce à cette chanson... Enfin, c'est pas grâce à cette chanson, mais c'était notre dernière danse", a confié la maman d'Annily à Vincent Cerutti. Grégoire et Alizée dévoilaient alors avec fierté et émotion leurs tatouages qui ne font qu'un. La preuve parfaite de leur jolie romance. Avec cette nouvelle marque d'amour, ces deux-là nous prouvent encore une fois à quel point ils sont mordus l'un de l'autre.

Leur amour est né sous nos yeux fin 2013, depuis, ils ne se quittent plus. Ensemble sur les routes de France dans le cadre de la tournée dérivée de l'émission télé, réunis en Corse le 31 décembre afin de réveillonner en amoureux, leur amour perdure loin des caméras de la Une. Alors qu'ils célébraient récemment la Saint-Valentin, les deux amoureux ont vu s'achever ladite tournée. Une fin totalement déprimante pour la jolie Corse, déjà très nostalgique. Heureusement, son amoureux est là pour la soutenir...

 

 

Par http://www.purepeople.com/

 

 

 
 
 

Commenter cet article