Autobronzants : coloration… sans protection

Publié le par Planète-Eléa

 

Les autobronzants ne protègent pas du soleil.

Malgré le manque de soleil printanier, vous souhaitez afficher un teint au moins légèrement hâlé. Et si la solution se trouvait du côté des autobronzants ? En spray, en crème, en lingettes ou même en douches, ce sont autant de sources de bonne mine… sans pour autant vous donner un teint « carotte ». Cependant, s’ils vous assurent un bronzage de façade, ne pensez pas qu’ils préparent votre peau à recevoir sans danger les ultra-violets. C’est une idée reçue… mais fausse !


Dans Tout savoir sur les produits de beauté, Myriam Cohen, docteur en pharmacie et diplômée en cosmétologie revient sur le mode d’action de ces autobronzants. « Leurs principes actifs réagissent avec les acides aminés de la peau, et donnent aux couches superficielles de l’épiderme une coloration proche de celle du bronzage ». C’est la DHA – pour dihydroxyacétone – qui permet à la peau de se colorer lors de l’application de l’autobronzant. Les scientifiques appellent cela la réaction de Maillard. L’application se faisant en surface et ne pénétrant pas dans la peau, « l’utilisation est sans risque », garantit Myriam Cohen. « Sans risque », cela veut dire que le produit ne fait courir aucun risque à la peau. Pour le soleil, c’est une autre affaire…

Les autobronzants ne protègent pas du soleil

Les autobronzants en effet, n’arrêtent pas les UV. La peau « bronzée » ne l’est qu’en apparence, et n’est pas davantage protégée. La DHA brunit la peau en surface, sans faire appel à son système naturel de protection. En cas d’exposition au soleil, il est donc indispensable de continuer à vous protéger, avant et après l’exposition, avec un produit adapté à votre type de peau.

 

Quelle technique d’application choisir ?

  • Pour le visage, préférez une crème qui aura des vertus hydratantes ;
  • Si vous optez pour un spray, veillez à l’appliquer de façon uniforme. Il sera également plus pratique pour atteindre des zones difficiles, comme le dos ;
  • Les lingettes ont ceci de pratique qu’elles se glissent partout. Elles seront donc idéales dans le sac à main, pour les petites retouches ;
  • Les douches en institut vous garantiront naturellement un bronzage uniforme et surtout les conseils d’un(e) professionnel(le) sur votre peau ou la teinte recherchée.

Quelques conseils avant de vous lancer

Avant d’appliquer un autobronzant, prenez le temps d’effectuer un gommage. Il éliminera les cellules mortes, responsables de défauts d’uniformité. Ne négligez aucune zone visible. N’oubliez pas le cou ni les oreilles, deux zones pleines de jolis replis… Un dernier conseil de bon sens: veillez à vous laver soigneusement les mains juste après l’application. Sinon, vous risquez d’avoir la paume des mains un peu trop jaune…

 

Ecrit par : Vincent Roche - http://destinationsante.com

Source : Tout savoir sur les produits de beauté, Myriam Cohen, 960 pages, éd. Flammarion, 22,90€

Publié dans Infos santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article