" Bébé à bord " : la grande découverte

Publié le par Planète-Eléa

 

Destination-sante.jpg

 

 

Vos règles n’arrivent pas ? Panique ou joie anticipée, vous ne pouvez ignorer que vous êtes peut-être enceinte. Si en plus, vous avez sans cesse envie d’uriner, que vos seins sont particulièrement tendus et sensibles et que vous ressentez des nausées matinales… il est temps de faire un test de grossesse !

C’est la première étape. Vous trouverez ce test dans toutes les pharmacies, moyennant une dizaine d’euros. Il suffira, une fois revenue à la maison, d’uriner sur une bande de tissu au bout d’un petit tube en plastique et… d’attendre quelques minutes. En cas de résultat positif, le test est fiable à 99%. Dans tous les cas, consultez un médecin. Car l’étape suivante requiert l’intervention d’un praticien qui vous prescrira une analyse de sang pour confirmer votre grossesse. Il vous examinera et suivant vos antécédents médicaux, vous orientera peut-être vers un obstétricien dès le début de votre grossesse. Si tout va bien, vous ne reverrez votre médecin que pour la première visite de suivi, prévue à la 15e semaine au plus tard.

 

Une analyse de sang déterminera votre groupe sanguin et permettra de déceler une éventuelle anémie, des anticorps irréguliers. Elle établira également votre statut sérologique vis-à-vis de la rubéole, des hépatites, de la syphilis et aussi – mais ce n’est pas obligatoire - du VIH/SIDA. En fonction des résultats, votre médecin pourra également suggérer une échographie de dépistage de grossesse extra-utérine (GEU) et une analyse d’urine pour doser le taux de protéines (albuminurie).

 

Que se passe-t-il dans votre ventre à ce stade ?


A ce stade, l’embryon est encore minuscule. Mais il grandit extrêmement vite. Sans pour autant posséder déjà un système sanguin indépendant, son cœur et ses vaisseaux se forment rapidement. Le placenta quant à lui, organe éphémère mais essentiel au bon déroulement de la grossesse, il se développera durant les 9 mois de votre grossesse. Son rôle : assurer les échanges entre vous et votre enfant. Il permet notamment d’approvisionner l’embryon en eau, en nutriments et en oxygène. Il évacue également le dioxyde de carbone et les déchets métaboliques du fœtus, tels que l’urée par exemple.

 

Source : Bébé à bord, le guide de votre grossesse de Kaz Cooke, Leducs Editions, 16,90 euros, 500 pages

Publié dans Infos santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article