Bronchiolite : les réflexes pour protéger Bébé

Publié le par Planète-Eléa

 

La bronchiolite peut être véhiculée par des personnes asymptomatiques, prudence donc.

« La saison automnale est marquée par le début de la saison épidémique de bronchiolite chez les nourrissons en France métropolitaine », rapportent les Groupes régionaux d’Observation de la Grippe (GROG). Cette maladie est une infection virale aiguë qui touche les petites bronches (les bronchioles) des nourrissons et des jeunes enfants. Ce qui peut vite devenir stressant pour de nouveaux parents. Voici donc quelques conseils pour la reconnaître voire la prévenir. 

Chaque hiver en France, la bronchiolite touche un enfant en bas âge sur trois. Le virus se transmet par la salive, les éternuements, la toux, le matériel souillé par ceux-ci et par les mains. Ainsi, le rhume de l’enfant et de l’adulte peut-il entraîner la bronchiolite du nourrisson.

La maladie débute par un simple rhume et une toux qui se transforment en gêne respiratoire souvent accompagnée d’une difficulté à s’alimenter.

Alors comment protéger votre petit ? Avant même de vous en occuper, lavez-vous systématiquement les mains au savon et à l’eau chaude. Même chose dès que vous toussez ou éternuez. A ce propos, si vous sentez que le rhume pointe son nez, portez un masque (disponible en pharmacie) avant de prendre Bébé. Et même si cela vous paraîtra insurmontable, ne l’embrassez pas et dissuadez-en les grands frères ou grandes sœurs, surtout s’ils fréquentent une collectivité.

Evitez d’emmener votre bout de chou dans des lieux publics type supermarché ou transports en commun, et ce afin de le mettre en contact avec des personnes enrhumées.

Et si votre enfant est malade ? En cas de rhume, désencombrez son petit nez à l’aide de sérum physiologique. S’il présente des signes de bronchiolite (gêne respiratoire et difficulté à s’alimenter), emmenez-le sans tarder chez le médecin. Si cette maladie est souvent bénigne, elle peut s’avérer grave chez les moins de 3 mois. Côté traitement, des séances de kinésithérapie respiratoire pourront être prescrites, histoire de désencombrer ses bronches.

Que faire pendant la maladie ? Quelques conseils rendront la bronchiolite plus supportable (pour votre petit et sans doute pour vous) :

  • Continuez à le coucher sur le dos. Mettez un petit coussin sous son matelas pour le surélever. Vous faciliterez ainsi sa respiration ;
  • Donnez lui régulièrement à boire ;
  • Désencombrez régulièrement son nez, particulièrement avant les repas ;
  • Aérez sa chambre tous les jours.

Et la guérison ? Elle surviendra au bout de 5 à 10 jours Et votre enfant continuera à toussoter pendant 2 à 3 semaines.

 

 

Ecrit par : Vincent Roche – Edité par : David Picot - http://destinationsante.com/

Source : INPES, 20 novembre 2013

Publié dans Infos santé

Commenter cet article