Comment rompre facilement ?

Publié le par Planète-Eléa

 

 

 

Les ruptures sont généralement un mauvais moment à passer. Aujourd'hui, nombreux sont ceux qui zappent leur partenaire en évitant simplement de répondre à leurs textos.

Afin d'éviter d'avoir une conversation interminable et généralement peu agréable pour mettre fin à une relation, beaucoup avouent choisir la simplicité en ne donnant plus de nouvelles. Après quelques jours, même la personne la plus insistante comprendra le message. Mais si cette technique fait le bonheur des uns, les autres ont tendance à mal le vivre.

Victoria Carter avoue avoir été larguée de cette manière plusieurs fois. "Lorsque cela vous arrive, vous avez l'impression d'être insignifiante", explique la jeune femme de 29 ans à News.com. "Je fréquentais un garçon depuis un moment et tout fonctionnait bien. Mais j'ai finalement réalisé qu'il était insupportable. Je n'ai pas pu le laisser dans l'incompréhesion donc je l'ai appelé pour lui expliquer ce qui me posait problème. Ce n'est pas difficile de dire 'J'ai passé un bon moment avec toi, mais je préfère qu'on en reste là'. Vous pouvez même le dire par sms", ajoute-t-elle. Ian Spain est un jeune avocat de 28 ans. Il est d'accord avec Victoria. Selon lui, il est extrêmement impoli de ne pas répondre à un SMS.

Samantha Escobar, quant à elle, avoue utiliser cette technique lorsque ses prétendants n'acceptent pas un non comme réponse. "Si la relation n'est pas sérieuse, il m'arrive de ne pas répondre. Théoriquement, c'est plus acceptable de dire que vous n'êtes plus intéressée, mais en pratique, cela va juste vous mettre tous les deux dans une situation inconfortable", admet-t-elle.

Chiara Atif est l'auteur de "Modern Dating: A Field Guide". D'après elle, cette technique qui consiste à ne pas répondre aux textos est correcte. "Si vous sortez avec quelqu'un et que vous n'avez plus de ses nouvelles par la suite, vous êtes fixé et vous pouvez passer à autre chose", affirme-t-elle.

 

Par http://www.7sur7.be

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article