Dans un parc, le jeu en toute sécurité

Publié le par Planète-Eléa

Pour que votre enfant joue dans un espace rien qu’à lui, le parc est l’option idéale. Ce cadre orné de barreaux, en bois ou en plastique, est souvent placé au milieu du salon. Ainsi, dès son plus jeune âge, il y découvrira un univers de peluches et de hochets tout en ayant un regard sur le reste de la pièce. Ensuite, dès qu’il se déplacera, à quatre pattes ou debout, ce parc deviendra pour vous l’assurance de le savoir en sécurité à tout moment. Toutefois, n’en abusez pas…

Très jeune déjà, votre enfant a besoin d’un endroit bien à lui. Un matelas posé par terre avec un tapis de jeu ou bien entendu, son lit. Mais pourquoi ne pas investir tout de suite dans un parc ? Ces meubles spécifiquement mis au point pour suivre le développement de votre enfant permettent en général, comme les lits à barreaux, de choisir la hauteur du matelas, en fonction de l’âge.

Lorsque votre tout petit n’a que trois ou quatre mois, celui-ci est en hauteur, de manière à ne pas vous casser le dos en prenant dans vos bras votre bambin. Une fois qu’il se dresse sur ses jambes… vous descendez le matelas d’un cran.

Jamais pour le punir

Si certains détracteurs de ce mobilier de puériculture n’apprécient pas les barreaux, de nombreux parents y ont recours. Pour le confort qu’offre le matelas et pour l’espace dédié qu’il représente pour le petit. Mais avant tout, et cela s’adresse aux parents d’aventuriers de la marche, il permet de placer l’enfant en toute sécurité. « Le parc est un allié précieux, indispensable lors de la préparation des repas et chaque fois que vous ne pouvez avoir votre bébé sous les yeux », indique Marcel Rufo dans Elever son enfant.

C’est d’ailleurs à cet âge des premiers pas que « l’enfant l’appréciera particulièrement », assure-t-il. « Celui-ci lui servant de guide et d’appui. » Soyez donc attentif à sa bonne stabilité. Dans tous les cas, « n’abusez pas de cette facilité. Une demi-heure à une heure par jour suffit. N’y abandonnez pas votre bébé. Restez à proximité pour lui parler, lui suggérer un jeu… » Enfin, et c’est essentiel, « n’en faites jamais un lieu de punition. »

Publié dans Infos santé

Commenter cet article