Des kilos qui pèsent sur les notes

Publié le par Planète-Eléa

Selon une étude britannique, les jeunes filles souffrant d’obésité seraient moins performantes dans leurs études. Notamment en mathématiques, en sciences et en langues vivantes. Une association que les auteurs n’ont pas observée chez les garçons.


Une équipe de l’Université de Strathclyde (Ecosse) a réalisé une étude très complète sur les liens entre l’obésité et les performances scolaires à l’adolescence. Au total, 6 000 ados de la cohorte Avon Longitudinal Study of Parents and Children ont participé à ce travail. Tous ont été soumis à des tests de connaissances, à l’âge de 11, 13 et 16 ans. Les scientifiques disposaient également de l’indice de masse corporelle (IMC) de chaque participant.

Les filles dont l’IMC était supérieur à 25, traduisant un surpoids, affichaient des résultats scolaires plus faibles que leurs camarades dont le poids était considéré comme normal. Et ceci à tous les âges ! Leurs notes étaient ainsi moins élevées en mathématiques, en sciences et en langues vivantes.

A noter que les auteurs avaient pris en considération les autres facteurs pouvant influer sur ces résultats. C’est-à-dire le quotient intellectuel, le niveau socio-culturel, la santé mentale…  Par ailleurs, cette association n’a pas été observée chez les garçons. Mystère !

Publié dans Infos santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article