Désormais, on se fait larguer par SMS ou sur Facebook

Publié le par Planète-Eléa

 

 

 

A l'heure des réseaux sociaux et autres moyens de communication virtuelle, pourquoi faire preuve de courage?

Selon un sondage réalisé aux Etats-Unis auprès de 2.712 personnes âgées entre 18 et 30 ans, 56% des ruptures se font désormais à l'aide de la technologie.

55% des gens qui ont rompu par SMS confient que c'était "moins gênant" qu'un face-à-face. Ceux qui l'ont fait par Facebook ou autre réseau social l'ont fait par ce biais-là parce qu'ils avaient déjà supprimé ou bloqué le numéro de téléphone de leur ex. Pour éviter un appel furieux après le message de rupture, peut-être?

58% de ceux qui ont choisi de rompre par e-mail ont expliqué que cette méthode était la plus simple "pour expliquer pleinement les raisons" de leur choix.

"Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse": ces grands courageux feraient bien de se souvenir de l'adage. Parce que s'ils larguent par écran interposé, ils n'aimeraient pas qu'on fasse pareil avec eux. 60% estiment que cela serait trop "impersonnel".

Au cours des 12 derniers mois, les ruptures des répondants ont eu lieu: par SMS dans 25% des cas, via un réseau social (20%), en face à face pour 18% d'entre eux, par téléphone (15%), par e-mail (11%) et certains (mais ils sont peu nombreux: 2% à peine) l'ont fait en écrivant une lettre à la main.

 

Par http://www.7sur7.be/

Publié dans Divers

Commenter cet article