Facturées 4 euros chaque fois qu'elles poussent un cri en accouchant

Publié le par Planète-Eléa

  

 


Des femmes pauvres ont été exploitées par un hôpital zimbabwéen au moment où elles étaient le plus vulnérables. Celui-ci leur réclamait l'équivalent de 4 euros à chaque fois qu'elles poussaient un cri pendant leur accouchement. Cette découverte choquante a été faite par un groupe américain militant contre la corruption.

 


Selon Transparency International, les femmes qui n'étaient pas en mesure de payer l'amende auraient été prises "en otage" par l'hôpital jusqu'à ce que leurs familles puissent payer. Alors que les futures mères évitent déjà d'accoucher en clinique au Zimbabwe, l'un des pays les plus pauvres de la planète, à cause des 50 dollars demandés pour tout accouchement (le revenu mensuel moyen y est de 150 dollars), cette amende est tout bonnement scandaleuse.

Au Zimbabwe, près de 95% de la population est au chômage après des années de crise économique et de corruption sous la présidence de Robert Mugabe, et une femme sur huit y meurt en couches chaque jour. 65% des Zimbabwéens pensent que les services médicaux du pays sont corrompus.

Transparency International a dénoncé ces amendes "au cri" au vice-Premier ministre zimbabwéen. Celui-ci a ordonné une enquête et, depuis, aucune amende de ce type n'aurait été réclamée. Le groupe a également mis en place des ateliers afin de sensibiliser la population locale contre la corruption et montrer aux citoyens comment se procurer des preuves contre les fonctionnaires qui réclament des pots de vin.

Dans son rapport global annuel, Transparency International montre que près d'un quart de la population mondiale s'est vue contrainte de payer un pot de vin durant l'année écoulée. Les résultats, basés sur des enquêtes rassemblant plus de 100.000 personnes dans plus de 100 pays, dévoilent que le système judiciaire et la police sont les services les plus enclins à la corruption.

Le pays le plus corrompu serait le Sierra Leone, où 84% des personnes interrogées ont déclaré avoir versé un pot de vin durant les 12 derniers mois. Les moins corrompus seraient l'Australie, le Danemark, la Finlande et le Japon.

 

Par http://www.7sur7.be

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article