Hygiène intime : les secrets du bien-être

Publié le par Planète-Eléa

 

 

Une bonne hygiène intime doit garantir l’équilibre de la flore vaginale.

Le besoin de se sentir propre et fraîche pousse parfois à en faire trop en matière d’hygiène intime. Et c’est là que les problèmes tels que des mycoses peuvent apparaître. Produits de toilette, protections, comment faire les bons choix et adopter les bons réflexes ?

Au quotidien

Une bonne toilette intime est celle qui préserve l’écosystème de la flore vaginale et le film hydrolipidique recouvrant les muqueuses. D’où l’importance de nettoyer la vulve une fois par jour avec un savon doux. Lavez-vous avec la main plutôt qu’avec un gant de toilette. A moins d’en changer tous les jours, c’est un vrai nid à microbes. Utilisez un pain dermatologique ou un savon liquide au pH supérieur à 5, ils seront plus adaptés aux besoins de votre flore. Les produits d’hygiène spécifiquement formulés pour la toilette intime sont particulièrement pratiques. La plupart sont adaptés à un usage quotidien mais certains sont conçus pour être utilisés en cas d’irritations, d’autres en cas de sécheresse intime. Essuyez-vous ensuite soigneusement et sans frotter : l’humidité favorise la prolifération bactérienne.

Pendant les règles

Si vous en ressentez le besoin, vous pouvez vous laver deux fois par jour. Pas plus car des savonnages trop répétés altèrent le film hydrolipidique qui protège l’épiderme. Il est normal que le sang dégage une odeur spécifique quand il sort de l’utérus et entre en contact avec la flore vaginale. Rien à y faire, si ce n’est changer plus souvent de protection si cela vous incommode. Attention toutefois : une odeur particulièrement intense peut être due à un oubli de tampon ! Dans ce cas retirez-le rapidement et consultez votre gynécologue. Il vous prescrira probablement des ovules gynécologiques antiseptiques.

En cas de pertes

Il est naturel que l’aspect des sécrétions physiologiques varie tout au long d’un cycle. En cas de pertes blanches ou transparentes gênantes car trop abondantes, utilisez des protège-slips. Mais attention, jamais de tampon ! Ils sont uniquement destinés aux règles. En revanche, en cas de pertes malodorantes, irritantes et/jaunâtres, consultez. Pas question de les masquer avec du déodorant ou de faire des irrigations vaginales.

 

 

Ecrit par : Aurélia Dubuc – Edité par : Emmanuel Ducreuzet - http://destinationsante.com

Source : Gynécoguide du Dr Tamborini chez Marabout pratique.

Publié dans Infos santé

Commenter cet article