La carte du monde des ingrédients du Nutella

Publié le par Planète-Eléa

  © Ferrero.

L'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économiques) s'est penchée sur la mondialisation et, pour en faire la démonstration, a pris la célèbre pâte à tartiner Nutella comme référence. Grâce au graphique réalisé pour ce rapport, on ne peut que constater que c'est bien l'ensemble de la planète qui s'active pour concocter cette crème de chocolat aux noisettes.

 

 

Le Nutella, en chiffres, ça donne 250.000 tonnes produites chaque année, consommées dans 75 pays à travers le monde. D'ailleurs, question consommation, on constate que ce ne sont pas forcément les pays auxquels on s'attend le plus qui craquent pour cette pâte à tartiner (croix mauves): le Japon, la Chine, l'Inde, l'Afrique du Sud, le Mexique notamment.

Pour ce qui est des ingrédients (les points verts sur la carte), on remarque que le sucre provient essentiellement du Brésil, le cacao du Nigeria, la très décriée huile de palme de Malaisie, les noisettes de Turquie et la vanilline, arôme de vanille de synthèse, de France. C'est donc la planète entière (ou presque) qui participe à l'élaboration du Nutella.

Question environnement, on ne peut également que constater que le Nutella apporte son lot de pollution (il faut tout de même bien faire parvenir tous ces produits dans les centres de production, eux-mêmes répartis aux quatre coins du monde et pas forcément au plus près des matières premières).

En ce qui concerne la répartition de ces ingrédients dans la fabrication de la pâte, et contrairement à ce qu'on pouvait imaginer en visionnant la petite vidéo réalisée il y a quelques mois par le producteur Ferrero et dont le but était de redorer l'image du Nutella, c'est le sucre et l'huile végétale que l'on retrouve en plus grande quantité.

Sur les étiquettes de cette pâte à tartiner, on peut en effet lire: Sucre, huile végétale, noisettes 13%, cacao maigre 7,4%, lait écrémé en poudre 6,6%, lactosérum en poudre, émulsifiants: lécithines (soja), vanilline. Or, dans cette vidéo (à voir ci-dessous), le Nutella mettait en avant la noisette et le cacao. Le lait arrivait en 3e position alors que la quantité de calcium dans le Nutella est infime.

A propose de l'huile de palme, Ferrero affirmait: "Dans le cadre d'une alimentation équilibrée, l'huile de palme n'est pas dangereuse pour la santé". A condition de définir ce qu'est une alimentation équilibrée (c'est-à-dire une consommation non journalière de ce type de produits) et en évitant d'évoquer les désastres de la production de l'huile de palme sur les forêts primaires. Certes, Ferrero a annoncé qu'il utiliserait à partir de 2014 uniquement une huile de palme "100% certifiée" durable par la RSPO, organisme de régulation des producteurs de cette matière première, mais ce dernier est vivement critiqué par les associations écologistes.

 

Par http://www.7sur7.be

 

 

 

Publié dans Divers

Commenter cet article