La chasse aux virus hivernaux

Publié le par Planète-Eléa

 

Vous êtes enrhumé ? Utilisez des mouchoirs jetables

Rhumes, rhinopharyngites, bronchiolites, gastro-entérites, et naturellement la grippe saisonnière…  La fin de l’automne annonce le retour des infections hivernales.  Comment s’en prémunir ? Comment les prendre en charge ? Réponses.

Selon l’Institut national de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES), « les virus respiratoires se transmettent par les postillons, les éternuements, la toux, la salive, les mains des personnes infectées, le contact d’objets contaminés. Ou encore dans un air confiné, lorsque le malade occupe une pièce fermée ».

Pour s’en prémunir, un geste simple doit être effectué plusieurs fois par jour, le lavage des mains. A l’eau et au savon ou l’aide d’une solution hydroalcoolique. Répétez la manœuvre après vous être mouché, avoir toussé ou éternué. Mais aussi, avant et après la préparation des repas, et après chaque passage aux toilettes. Et bien sûr, si vous avez côtoyé une personne enrhumée.

Quel type de mouchoir ?

Si vous ne pouvez-vous retenir de tousser ou d’éternuer, épargnez votre entourage. Pour cela, couvrez-vous la bouche et utilisez un mouchoir à usage unique. Par ailleurs si vous êtes déjà malade, le masque chirurgical pourra s’avérer efficace afin de limiter la diffusion des microbes. En période d’épidémie de grippe, de gastro-entérite ou encore de bronchiolite, vous éviterez autant que possible :

  • de serrer les mains, d’embrasser, de partager vos effets personnels comme les couverts, les verres, votre serviette de toilette…
  • de fréquenter des lieux confinés ou accueillant du public, comme les centres commerciaux ou les transports en commun. Une recommandation qui vaut particulièrement pour les nourrissons, les enfants et les personnes dont le système immunitaire est fragile.

A domicile, aérez bien les pièces. Au moins une fois par jour pendant 10 minutes. Vous éliminerez l’humidité résiduelle et les acariens. Et n’oubliez pas que les effets du tabac sont aggravés dans les espaces clos.

Les médicaments de l’hiver

Pour vos médicaments sans ordonnance, ayez le reflexe générique. Ils vont vous permettre de faire des économies (paracétamol, ibuprofène). Vous trouverez d’ailleurs tous les équivalents génériques des médicaments sur le moteur de recherche Kelmed, accessible sur www.biogaran.fr ou via ses applications (Kelmed) sur iPhone et iPad.

Contre la gastro-entérite des enfants, pensez à toujours disposer de sels de réhydratation orale (SRO). Et pour toute la famille, un antispasmodique comme la Trimébutine et un anti-diarrhéique (Nifuroxazide) pour stopper les diarrhées. En cas d’écoulement nasal, de larmoiements, d’éternuements, de maux de tête et/ou fièvre, vous pourrez recourir au Flustimex®.  Contre le rhume, le sérum physiologique permettra de bien rincer votre nez. Et pour terminer, le paracétamol, bien sûr. Il fera chuter la fièvre et soulagera les douleurs.

 

 

Ecrit par : Emmanuel Ducreuzet – Edité par : David Picot - http://destinationsante.com/

Source : INPES, ministère de la Santé, Leem, sites consultés le 4 novembre 2013

Publié dans Infos santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article