La ménopause : ce n’est pas la fin de la vie sexuelle !

Publié le par Planète-Eléa

 

Destination-sante.jpg

 

 

La ménopause ne signifie pas la fin de toute activité sexuelle. Elle peut certes, entraîner des symptômes susceptibles de perturber l’harmonie du couple. Ce n’est pourtant pas une raison pour s’interdire le plaisir...

 

En France, 10 millions de femmes sont ménopausées. Bouffées de chaleur, baisse de la libido, sécheresse vaginale… Les symptômes de la ménopause peuvent donc retentir sur la vie sexuelle. Ils ne doivent cependant pas être accusés de tous les maux. Il y a en effet, bien d’autres facteurs susceptibles d’influer sur le désir féminin :


- l’état de santé général ;
- la vie sexuelle dans la période précédant celle de la ménopause ;
- une baisse de la libido ;
- différents aspects de la vie sociale (retraite, séparation, présence de parents âgés ou de malades à charge...) ;
- … et puis le partenaire, bien sûr.

 

« Le maintien d’une sexualité épanouie dépend de la présence d’un partenaire sexuellement actif et en bonne santé » précise le Dr Marie-Hélène Colson, sexologue et responsable du diplôme interuniversitaire (DIU) de sexologie à Marseille.

 

Des aspects positifs Si les symptômes liés à la ménopause deviennent gênants au point de perturber la vie sexuelle, il existe des solutions pour les atténuer. L’usage de lubrifiants ou d’oestrogènes locaux est une aide efficace contre la sécheresse vaginale. Certains traitements permettent également de combattre la fatigue et autres bouffées de chaleur. Parlez-en donc à votre médecin.

 

Et, « une fois l’entrée dans la ménopause passée, il est possible de la sublimer, de revisiter sa sexualité pour l’optimiser, de passer à une vie sexuelle moins quantitative et plus qualitative », encourage Marie-Hélène Colson. Le départ des enfants ou l’arrivée de la retraite signifient aussi plus de temps et moins de contraintes ou de stress… Alors, pourquoi ne pas en profiter ?

 

Source : 1ères journées Sexogyn, 28 et 29 mai 2010, Marseille

Publié dans Infos santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article