La télé n’est pas une baby-sitter !

Publié le par Planète-Eléa

 

Devant la télévision, nos enfants sont comme hypnotisés. Bon nombre de parents ont déjà remarqué cette fascination, à tel point que certains d’entre eux l’utilisent comme une baby-sitter. Pourtant les spécialistes de la petite enfance s’accordent sur un fait : la place des plus petits n’est pas devant un écran !

 


Avant 3 ans. Soyons clairs. A cet âge, votre tout petit n’a rien à faire devant le petit écran. Votre bambin a besoin d’agir avec le monde pour se construire. Ainsi la télévision le place-t-elle dans une position passive qui peut nuire à son développement. « Les spécialistes de la petite enfance la déconseillent formellement, même dans le cas d’émissions conçues spécialement pour les moins de trois ans » explique le Conseil supérieur de l’audiovisuel. L’Autorité qui a d’ailleurs imposé aux chaînes dédiées (Baby TV, Tiji, Piwi, Baby First…) le message suivant sur leurs programmes : « Regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de chaînes qui s’adressent spécifiquement à eux » ;

Entre 3 et 6 ans. A partir de cet âge, regarder des émissions peut stimuler la mémoire de votre enfant. Mais n’oubliez pas que le visionnage de 10 minutes de programmes représente déjà un temps de concentration élevé pour un tout-petit. « Privilégiez des sessions courtes, avec la possibilité de revoir plusieurs fois le même programme. Voilà qui aidera à mieux comprendre l’action et les intentions des personnages, ce que ne permet pas le fait de zapper » continue le CSA.

Ayez toujours à l’esprit que l’enfant réagit avec sa sensibilité. Comme il ne possède pas encore de recul suffisant, vérifiez bien le contenu des programmes et répondez à la moindre de ses questions. Par exemple s’il est soumis à des images qui pourraient l’effrayer.

Entre 6 et 10 ans. Dès 6 ans, l’enfant commence à analyser, à comprendre. Il peut également avoir envie d’imiter ce qu’il a vu. Ne le soumettez donc qu’à des programmes qui lui sont destinés. Evitez par exemple de le mettre devant le journal télévisé…

Enfin, après 10 ans, l’enfant commence à vouloir accéder de manière plus autonome aux images. L’interdit est attirant et les programmes déconseillés aux moins de 10 ans sont tentants. « Il est important de l’accompagner dans le choix des émissions, de lui apprendre à sélectionner celles qui lui conviennent en devenant ainsi un téléspectateur actif. »

Publié dans Infos santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article