Le jeu, une source de développement infini

Publié le par Planète-Eléa

jeudeveloppementenft

 

Apprendre en s’amusant. Chacun sait que le jeu est un des outils du développement des jeunes enfants. Toutefois, les fonctions de chaque jeu et le rôle des adultes sont moins connus. Sébastien Colson, infirmier et puériculteur a traduit et adapté les travaux de Mary D. Sheridan, célèbre pédiatre anglaise, dans un ouvrage instructif.

Dès le plus jeune âge, l’enfant invente des jeux de façon spontanée. Cela débute par des jeux locomoteurs consistant à effectuer un mouvement dans une ou plusieurs directions pour attraper un hochet par exemple. Plus tard, le jeune enfant aime les jeux de rôle ou symboliques dans lequels il imite les adultes. Dînette, poupée… le choix est vaste. Par ce biais, il apprend à faire (se déplacer, attraper des objets…) et à être avec les autres. Par le jeu collectif notamment, il développe ses capacités sociables au contact d’autres enfants.

Des instants de bonheur

Au fur et à mesure qu’il grandit, son intérêt pour tel ou tel jeu, comme ses capacités, évoluent. A 15 mois, assis au sol, il étudie les images d’un livre mais tourne plusieurs pages à la fois. Quelques mois plus tard, il réussira à tourner les pages une à une. A 3 ans et demi, de simples puzzles d’insertion retiennent son attention un moment. Plus le temps passe, plus sa capacité à rester concentré s’allongera. Jeux de construction, d’imitation, de gymnastique ou de manipulation… tous ont un rôle dans l’épanouissement de l’enfant. Et l’adulte doit rester présent, disponible et proposer des options… sans imposer.

L’ouvrage de Sébastien Colson fournit des repères d’évolution pour chaque âge avec de nombreux croquis montrant l’enfant en train de jouer, tout en rappelant que chaque petit évolue à son rythme. D’ailleurs, si le jeu permet d’évaluer l’acquisition de compétences, ils doivent rester avant tout des moments simples de détente et de repos, des instants agréables. Jeu et développement chez le jeune enfant, de la naissance à 6 ans de Mary D. Sheridan, De Boeck, 121 pages, 20 euros

Publié dans Infos santé

Commenter cet article