Le porno pour les femmes existe: tous les détails

Publié le par Planète-Eléa

   

Petra Joy est l'une des rares femmes réalisatrices de films pornographiques. Son film "A taste of joy" vient de remporter le prix Porna 2013 donné par Dusk TV, une chaîne de porno destinée à un public féminin. "Mes films plaisent aux femmes parce que la femme y est le centre de l'attention", dit-elle au Huffington Post.

Une tendance inquiétante: la fellation forcée
"J'utilise des gens authentiques plutôt que des acteurs. Certains sont de vrais amants dans la vie réelle." Petra Joy pense que si les femmes n'aiment généralement pas le X, c'est parce que "le travail est exécuté par des hommes pour les hommes". "Et il y a une tendance inquiétante dans l'industrie du porno qui devient plus extrême: la fellation forcée."

Dans ses films, Petra Joy estime être "responsable". "Il faut des films X alternatifs, qui montrent des rapports sexuels protégés, des baisers autant que du sexe."

Petra engage des vrais gens plutôt que des acteurs. "Ce ne sont pas des exhibitionnistes qui pensent: Oh, ça va être tellement hot d'avoir des relations sexuelles devant la caméra. C'est plutôt: Je pense que ce que vous faites est formidable, est-ce que je peux participer?"

"Mon film a été rejeté parce qu'il n'y avait pas d'éjaculation sur une femme"
Petra a découvert le porno dans les années 80. "J'étudais le cinéma à Cologne et je faisais partie du mouvement anti-porno. J'ai loué 70 films X que j'ai regardés en deux semaines. Les images étaient terribles: on giflait les femmes, on leur crachait dessus. C'était très misogyne. Un film était comme un snuff movie. Les femmes étaient pourchassées dans les bois, c'était tourné en pellicule granuleuse, elles étaient maltraitées et les hommes les torturaient avec des fils barbelés." Elle n'a pas tardé à tourner son premier film avec un couple d'amis. "L'industrie du porno a rejeté mon film parce qu'il n'y avait pas d'éjaculation de l'homme sur la femme, pas de stars du X. Mais contre toute attente, le film s'est vendu."

"La femme est l'héroïne, c'est son orgasme qui compte"
Elle détaille encore: "La sexualité d'une femme hétéro est à l'opposé de celle d'un hétéro masculin. Les femmes ont plus en commun avec les hommes gay. Ce qui explique pourquoi les femmes aiment le porno gay. Dans mes films, l'une de mes marques de fabrique, c'est de montrer un homme se masturber. En tant que femme hétéro, je veux voir un mec se faire plaisir. Pour moi, l'objet du désir est le mâle, je filme le mec, ses muscles, ses fesses. Dans un porno normal, vous voyez son pénis et son derrière. Dans le porno mainstream, vous voyez deux hommes et une femme et chez moi, la femme est l'héroïne et on se focalise sur son orgasme."

 

Par http://www.7sur7.be

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article