Le QI de nos enfants menacé par la pollution

Publié le par Planète-Eléa

e-sante.jpg

 

 

 

 

Comme si les méfaits de la pollution sur notre santé pulmonaire et cardiovasculaire ne suffisaient pas à nous convaincre de veiller à la qualité de l'air, une nouvelle étude montre que trop de pollution nuit aux performances mentales des enfants.

 

L'intelligence à cinq ans est modifiée par l'exposition à des polluants pendant la grossesse


C'est le dernier résultat d'une large étude, menée sur plusieurs centaines de familles résidant à Cracovie, en Pologne, une ville très polluée. Les chercheurs ont recruté des femmes enceintes, qui devaient répondre à des questionnaires et porter des capteurs qui évaluaient la qualité de l'air respiré. Pour permettre une comparaison, certaines de ces femmes habitaient un quartier très pollué, les autres une partie moins polluée de la ville. Différents aspects de la santé des enfants ont ensuite été surveillés depuis leur naissance jusqu'à leurs cinq ans. En ce qui concerne les capacités mentales des enfants, cette expérimentation a montré que les polluants respirés par les mères pendant la grossesse ont une influence négative sur la capacité de raisonner à l'âge de cinq ans des enfants qui naîtront.



Un QI qui diminue à cause des polluants


Pour être précis, les enfants les plus exposés à la pollution ont à l'âge de cinq ans en moyenne un QI inférieur de 3,8 points à celui des enfants les moins exposés. Une différence qui suffit à souligner un danger qui n'avait pas été mis en évidence jusqu'à maintenant. Les mères étaient toutes non-fumeuses, et les autres causes potentielles de cette différence ont été soigneusement éliminées au cours de l'étude. Ce sont les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) qui sont pointés du doigt comme mauvais pour les capacités mentales. Des études en laboratoire montrent en effet que ces hydrocarbures, émis dans l'atmosphère par la circulation automobile et la combustion de charbon, de bois et de pétrole dans un cadre domestique ou industriel, sont néfastes pour le développement neurologique, et en particulier celui du système nerveux central. Les mécanismes précis par lesquels ils influent sur le développement du cerveau ne sont pas connus, mais leur influence, elle, est très claire.



La pollution est mauvaise pour l'intellect aussi


Comme cette nouvelle étude vient confirmer une autre semblable, effectuée à New York, les chercheurs sont aujourd'hui certains de l'impact de la pollution aérienne sur le développement intellectuel des enfants. Il est donc important, si vous êtes enceinte ou si vous avez de jeunes enfants, de choisir votre quartier avec soin. Evitez les habitations qui sont à proximité de voies très passantes, et plus encore celles qui sont proches des carrefours et feux rouges (les voitures y restent de longues périodes en émettant toujours les polluants).

 


Par Marion Garteiser, journaliste - http://www.e-sante.fr/

Source:
Edwards, S.C. et al., Environmental Health Perspectives, online edition avril 2010.

Publié dans Infos santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article