Le retour des couches lavables : un effet de mode ?

Publié le par Planète-Eléa

 

 

Destination-sante.jpg

 

 

Moins nuisibles à l’environnement, plus économiques pour les parents… les couches lavables font de plus en plus d’adeptes. Et pas seulement parmi les mamans « bio ». Mais la santé de Bébé dans tout cela ? Lavables ou jetables, pas si simple de faire un choix éclairé.

 

La peau de Bébé est fragile. Si vous optez pour les couches lavables, sachez qu’il faudra les changer dès qu’elles seront mouillées, car elles ne sont pas aussi absorbantes que les modèles jetables, qui gardent la peau de Bébé bien au sec. Attention aux irritations cutanées. Le Dr Jean-Marc Chavigny, dermatologue à Nantes, constate pour sa part une résurgence de la maladie de Leiner Moussous. Cette affection – également appelée érythrodermie desquamative des nourrissons - était relativement fréquente il y a 40 ans. Depuis l’arrivée des couches jetables elle avait quasiment disparu mais elle amorce un retour. Or « en poussant l’interrogatoire, je me suis aperçu que les parents de ces nourrissons utilisaient tous des couches lavables », explique le Dr Chavigny.

 

Des couches lavables, oui, mais lesquelles ? Il y a pléthore de modèles : avec ou sans élastiques, en coton bio ou en matériau synthétique, avec ou sans voile micropolaire pour absorber une partie de l’humidité… Prenez le temps de bien choisir. Si vous ne souhaitez pas faire de lessive tous les jours, mais seulement tous les 2 à 3 jours, il vous faut un stock de 15 à 20 couches. Prévoyez aussi des modèles plus épais pour la nuit, et n’oubliez pas de prévoir des culottes de protection.

 

Est-ce vraiment « développement durable » ? Les couches jetables suscitent l’émoi chez les défenseurs de l’environnement depuis longtemps, et pour cause : leur utilisation entraîne la production d’une masse de déchets. De la naissance à deux ans et demi, vous allez utiliser en moyenne 4 745 couches, ce qui représente… plus d’une tonne de déchets par enfant ! Mais il faut relativiser. Car en optant pour les couches lavables, vous ferez fonctionner votre machine à laver plus souvent : entre l’électricité, l’eau et les détergents (sauf si vous utilisez des noix de lavages), vous ne serez pas non plus sans impact sur l’environnement...

Il n’y a pas de solutions toutes faites. Le mieux sans doute, est encore de panacher couches jetables et lavables. A la maison le week-end, les couches lavables sont parfaitement indiquées. Vous pourrez alors changer Bébé dès qu’il sera mouillé. En semaine s’il va à la crèche, abstenez-vous ! Changé moins souvent, il risque de « macérer » toute la journée dans une couche trempée. Et c’est la porte ouverte aux irritations.

 

 

Source : interview du Docteur Chavigny, dermatologue à Nantes, 30 mars 2010.

Publié dans Infos santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LGV 12/04/2010 20:33



Les couches lavables, je les utilisent depuis la naissance de mon fils, et j'en suis très heureux !


Un papa qui fait la lessive http://wp.me/ptBUc-l6