Les Anges de la télé réalité 5 - Episode 45 + Mag du 30/04/13 en vidéo

Publié le par Planète-Eléa

video.jpg

 

Les Anges de la téléréalité 5 : Nabilla, la nouvelle Jean-Claude Van Damme ?
« Les Américains c’est des fous, ils sont open »


Aujourd’hui, dans Les Anges de la téléréalité 5 : Samir et Benjamin se baladent déguisés en Elvis et Superman, Alban et Aurélie se crient dessus et Nabilla se transforme en penseur belge.

C’est le grand jour pour Nabilla : ce matin, elle a rendez-vous avec un photographe à 10 heures. Léger souci : il est 9h20, et la bimbo a toujours la tête dans l’édredon. Elle est LARGE, quoi. Heureusement, Frédérique réussit à la tirer du lit depuis Miami en passant un appel vidéo. La raison de ce coup de Skype matinal ? Une mission à confier, bien sûr ! Qu’ils le veuillent ou non, Samir et Benjamin vont devoir se déguiser et se faire prendre en photo sur Hollywood Boulevard pour mettre de l’argent dans la cagnotte de l’association. Du côté des couples, cet appel vidéo est riche en révélations : Vanessa, se rendant compte que Samir « ne veut pas lui parler à la cam », décide de lâcher l’affaire ; Thomas réalise que quand il est loin de Nabilla, il n’existe plus ; Aurélie avoue qu’elle commence à tomber amoureuse de Ben. Bilan des courses : un couple en pleine forme, un en crise, et un qui disparaît.

Hé mais dis-donc, ça fait longtemps qu’on n’a pas eu droit à une bonne vieille baston dans les Anges 5. Malheureusement pour nos oreilles, une grosse dispute éclate à Miami, car Alban en a assez qu’Aurélie pose ses pieds sales partout. Agacé par le « je m’en foutisme » total de la mannequin, le chanteur craque et lui reproche son manque d’éducation. Une pique qui transforme instantanément Aurélie en bombe H. Une fois le conflit apaisé, les deux anciens amis entrent dans une période de guerre froide. Ça fait du bien aux tympans.

Arrivés sur Hollywood Boulevard, Samir et Benjamin découvrent leurs costumes : pour cette mission déguisement, ils se transforment en Superman et Elvis. Devant le Chinese Theatre, les deux garçons doivent batailler entre Iron Man, Dark Vador et Mickey Mouse pour attirer les touristes. Une épreuve qui se solde d’abord par un échec cuisant, avant qu’un inconnu vienne leur donner un coup de main. Finalement, ils récoltent 210 dollars, un score honorable pour deux types en costumes moulants. Pendant que Samir et Benjamin se reposent, Nabilla arrive sur les lieux du shooting, un endroit désertique où elle doit poser en bikini et veste de cowboy. La séance est « particulièrement difficile » pour Nabilla car il fait FROID, et en maillot de bain, le froid, c’est très désagréable. Mais malgré les désagréments, elle s’éclate : « Je préfère de loin les shootings Américains, parce que les Américains c’est des fous, ils sont ouverts, open. Les français ils sont close, ils sont classiques. » Nabilla, totalement aware.

Voici.fr

 

 

 

 

Commenter cet article