Les Anges de la télé réalité 5 - Episode 79 + Mag du 17/06/13 en vidéo

Publié le par Planète-Eléa

video.jpg

 

Les Anges de la téléréalité 5 : le piège machiavélique de Marc
Qui veut la peau de Samir ?


Aujourd’hui, dans Les Anges de la téléréalité 5 : Marc tend un piège à Samir, Marie mange des barres protéinées et les filles découvrent leur inquiétante maison au Texas.

Ce nouvel épisode des Anges s’ouvre sur une montée de stress. Aujourd’hui, Marc a son deuxième rendez-vous professionnel, et cette fois-ci, il n’a pas l’intention d’arriver en retard. Sensé faire ses preuves lors d’un entraînement « bootcamp » sur la plage, il s’aperçoit en retrouvant Jordan le coach que le plan a légèrement changé. Tant pis pour le parcours du combattant, Jordan a un empêchement, et comme il n’a pas envie de prendre un intérimaire pour le remplacer, il laisse les clés de sa salle de sport à Marc. Une très mauvaise idée, puisque le sportif des Anges est accompagné par une Marie en roue libre, qui en profite pour manger le contenu du frigo. Ultra pro, donc.

A peine le temps de s’installer que trois filles surexcitées entrent dans la salle. Marc a du mal à gérer la pression, mais finit par s’en sortir, et à charmer une des clientes au passage. Au lieu de tenter le coup avec la charmante demoiselle, Marc a une idée bien plus machiavélique : la ramener à la villa, laisser Samir la draguer, et le regarder se faire envoyer balader : « Je veux vraiment que Samir se prenne un râteau mémorable. » Un vrai génie du mal. Le soir venu, la belle brune vient boire un verre à la maison. Mais le piège fonctionne à moitié : « C’est pas du tout mon style », explique Samir, qui comprend rapidement qu’on essaie de lui faire une grosse blague. Au moment de partir, la jeune femme embrasse Marc, laissant un Samir un tout petit peu déçu, qui ne peut pas s’empêcher de lancer à son camarde musclé : « Toi t’es à la quantité, moi je suis à la qualité. » L’invitée du soir appréciera.

Pendant ce temps-là au Texas, Capucine, Aurélie, Vanessa et Frédérique sortent de l’aéroport de Houston. Stetson sur la tête, elle découvrent leur grande maison au milieu de nulle part. Trois party girls et leur nanny paumées dans un coin isolé de la cambrouse américaine, ça ferait un point de départ parfait pour un film d’horreur. Mais comme on est dans Les Anges de la téléréalité et pas dans Souviens toi l’été dernier, les seuls hurlements que l’on entendra seront ceux de Frédérique. Comme d’habitude, quoi.

Voici.fr

 

 

 

 

 

Commenter cet article