Les petits trucs pour éviter la gueule de bois

Publié le par Planète-Eléa

 

 

Les astuces anti-gueule de bois ne manquent pas sur la Toile. Chacun connaît la bonne vieille recette du verre d'eau entre chaque verre ou l'ordre "hiérarchique" des breuvages alcoolisés (bière, vin, alcool). Toutefois, d'autres conseils plus inattendus valent également la peine d'être respectés...

A la trappe les vieux trucs de grand-mère ou de sorteurs invétérés: la science met désormais ses enseignements au service des lendemains difficiles. Un article relayé par le magazine Details.com.

Privilégier le cocktail sans soda "light"
Aussi surprenant que cela puisse paraître, il est conseillé de mélanger l'alcool avec des sodas ordinaires plutôt qu'avec leur version "light". En effet, l'absence de sucres et de calories accélère la propagation de l'alcool dans le corps et augmente de 18% le taux d'alcoolémie.

Tabac + alcool = migraine
Même si les non-fumeurs ne bénéficient pas d'une dérogations en la matière, les adeptes de la cigarettes s'exposent davantage à la migraine. Selon les recherches de l'Université Brown, la nicotine aggraverait les effets de l'alcool en relâchant un plus grand nombre de cytokines, une protéine secrétée par le cerveau en cas de douleurs... telles que la migraine...

Les alcools "limpides" moins nocifs
Les alcools à plus haute fermentation comme le whisky, le bourbon, le brandy, le rhum ou certaines tequilas augmentent les risques de migraines... contrairement à la vodka! En effet, les alcools "limpides", tels que la célèbre spécialité slave, évitent les toxines présentes dans les boissons à haute fermentation citées ci-dessus. Selon une étude réalisée par l'Université Brown, 33% des personnes interrogés le lendemain d'une soirée passée au bourbon souffraient de migraines contre 3% seulement pour les consommateurs de vodka...

Complément vitaminé
L'alcool épuise les ressources corporelles. Pour métaboliser l'alcool, le foie puise un surplus de nutriments dans le sang pour renouveler ses ressources. En outre, l'alcool détruit les vitamines B et, par conséquent, prive les cellules de leur alimentation essentielle. Les effets secondaires peuvent donc être contrés en partie par un complément en vitamine B.

Éviter les bulles
Les bulles accélère l'accès de l'alcool aux intestins en réduisant le temps passé dans l'estomac. Or, le petit intestin absorbe l'alcool beaucoup plus rapidement, précipite l'état d'ivresse et facilite donc la migraine du lendemain...

 

Par http://www.7sur7.be

Publié dans Infos santé

Commenter cet article