"Maman, j'ai mal au ventre": et si ça cachait autre chose?

Publié le par Planète-Eléa

 

 

 

"Maman, j'ai mal au ventre". Vous entendez cette phrase souvent. Trop souvent. Et si ça cachait autre chose? Selon une nouvelle étude de l'Université Vanderbilt à Nashville aux Etats-Unis, les enfants qui souffrent de douleurs au ventre de manière chronique sans explication médicale claire souffrent également d'anxiété.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont suivi 332 enfants qui se rendaient régulièrement chez le médecin pour des maux de ventre entre 8 et 17 ans. Ils ont également suivi 147 jeunes issus des mêmes écoles qui n'avaient pas de problèmes d'estomac.

Les enfants devenus grands ont été recontactés par les chercheurs au sujet de leurs symptômes d'anxiété et de dépression. 4% des gens qui avaient mal au ventre durant leur enfance souffraient encore d'un trouble gastro-intestinal. 51% de ceux qui avaient souffert du ventre plus jeunes avaient déjà eu des soucis d'anxiété et 30% semblaient en souffrir au moment de l'interview. En comparaison, seuls 20% des jeunes en bonne santé avaient déjà rencontré un trouble de l'anxiété tandis que 12% en vivaient un actuellement.

Les chercheurs estiment donc qu'il s'agit d'un "cercle vicieux". L'anxiété semble se produire d'abord, les douleurs à l'estomac viennent ensuite. "Les gens anxieux ont tendance à faire très attention. Ils scannent leur environnement ou leur corps en vue de ce qui pourrait aller mal. Du coup, ces enfants entrent dans un cercle vicieux, restent à la maison parce qu'ils ont mal au ventre, ne font pas leurs devoirs scolaires et deviennent de plus en plus anxieux."

 

Par http://www.7sur7.be

Publié dans Infos santé

Commenter cet article