Masterchef 4 : Emission 6 du 1 novembre 2013 en vidéo

Publié le par Planète-Eléa

 

Masterchef 4 : émotion et gastronomie ont eu raison de ...

Ce soir, les 9 candidats encore en lice de Masterchef ont dû se surpasser pour faire honneur à leur proche, puis, pour le Chef étoilés Jean Sulpice. La compétition est de plus en plus difficile et les apprentis sont de plus en plus doués, du coup, un seul éliminé ce soir.
 

Cuisine familiale

Masterchef a commencé tout en émotion ce soir. C'est très ému et avec quelques larmes qu'Yves Camdeborde a annoncé aux candidats qu'ils cuisineront avec un membre de leur famille. Les larmes ont alors redoublé chez les candidats. Les apprentis cuisiniers ont eu 1h30 pour sublimer le plat de leur enfance, en binôme avec un de leur parent, grand-parent, enfant ou frère et sœur. Ce sont les proches qui ont choisi les plats qui seront cuisinés. Du coup, pour Marie-Hélène, c'est le grand retour de la blanquette de veau ! L'animatrice radio avait déjà dû en cuisiner une la semaine précédente. Du côté de Shirley, les rôles s'inversent, c'est sa maman, chef d'un restaurant asiatique, qui prend les commandes et laisse les tâches ingrates à sa fille... Même chose pour Frédéric, qui demande validation de ses actes à chaque étape, à sa mère. Et c'est un Éric débordant d'amour, fier de sa "poulette" de fille, qui transmet son savoir. Quant à Kevin, il impressionne sa grand-mère avec des nouvelles techniques ! Malheureusement pour Christophe la présence de sa fille et son riz au lait n'ont pas convaincu.

 

Mais comment font les jurés ?

Avec tout ce qu'ils doivent avaler pour goûter les plats préparés par les candidats et leur proche, on se demande ! Comment font-ils pour pouvoir tout goûter et surtout pour manger des plats si différents les uns après les autres. Même en prenant des petites bouchées, passer de la choucroute, au riz au lait et du plat asiatique de Shirley à la blanquette, en passant par la tarte aux mirabelles et la paella, ils pourraient frôler l'indigestion ! En tout cas, pour les téléspectateurs, il s'agit surtout d'un supplice. Un moment très long à observer les jurés se régaler sans pouvoir avoir un aperçu gustatif...

 

Masterchef prend de la hauteur

C'est en Savoie que deux équipes de candidats s'affrontent. Le défi : reproduire le plus fidèlement possible deux plats du Chef étoilés Jean Sulpice, dans les cuisines de son propre restaurant. Mais seuls les deux chefs d'équipe, Kevin et Marc pourront goûter les plats du Chef. Et si l'équipe de Marc est ravie de son chef et vice versa, pour celle de Kévin, dans les cuisines, rien ne va. Le jeune homme a du mal à expliquer ce qu'il a vu et ses cuistots doivent se débrouiller seuls. Des tensions entre les candidats apparaissent et Shirley doit prendre certaines choses en main. La jeune femme qui avait acheté le livre de Jean Sulpice quelques mois avant, connaît exactement l'un des plats qu'il demande. Mais, si le visuel des plats de l'équipe de Kévin fait l'unanimité, c'est à l'équipe de Marc que reviennent les félicitations avec neuf jetons à zéro !

 

Marie-Hélène reine des croûtons

Parfois ce ne sont pas les plus grands ingrédients qui font le bonheur des cuisiniers. La preuve avec l'équipe de Marc dans les cuisines de Jean Sulpice. C'est en faisant des croûtons que Marie-Hélène s'attire les faveurs de son chef d'équipe. Dans un plat où tout est important et minutieux, chaque détaille compte, même les bouts de pains grillés. Très fière d'elle, la jeune femme est proclamée reine des croûtons !

 

"Ah qu'est-ce qu'on est serré (…) chantent les sardines"

Afin de départager l'équipe de Kévin pour savoir qui rejoindra Christophe en test sous pression, Séverine, Shirley, Eric et Kevin doivent travailler la sardine ou le maquereau. En plus, en plein milieu de l'épreuve, les jurés (un peu "tordus" d'après Shirley!) imposent une difficulté aux candidats : faire des amuses bouches à base d'anchois. Des poissons qui ont des goûts très forts et qui stressent tout le monde ! Surtout Éric qui manque de temps et est envoyé en test sous pression.

 

Le coup de gueule d'Yves Camdeborde

Coup dur pour Shirley ce soir. Elle est la cible d'un coup de gueule du Chef Yves Camdeborde. "Arrêtez de vouloir faire différent" s'exclame t-il en voyant arriver le plat de la jeune fille. Shirley a voulu cuisiner Français ce soir, mais les petits pois avec du soja ont laissé pantois les jurés. Face à cette critique Shirley laisse échapper une larme mais désormais elle se contentera de ce qu'elle sait faire.

 

Eric rend son tablier

Eric et Christophe se sont retrouvés pour la troisième fois en test sous pression. Et c'est sur un paupiette de veau que tout s'est joué. Casserole renversée, accident de sel ou de ficelage, ce test sous pression a accueilli des petites catastrophes. Et finalement c'est un poivron qui fait la différence et élimine Eric.

 

S.E - TéléPremière

 

Pour télécharger: 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article