Masterchef 4 : Emission 8 du 22 novembre 2013 en vidéo

Publié le par Planète-Eléa

video.jpg

 

Masterchef démarre pour la 8e semaine et seulement six candidats sont encore en lice. Shirley, Christophe, Frédéric, Marc, Marie-Hélène et Séverine. Shirley s’étonne déjà : « Mais ils sont où les autres ? ». « Le candidat qui aura la plus grande volonté d’y arriver sera le Masterchef » claironne Yves Camdeborde.

Les apprentis cuistots travaillent en tandem et se muent en traiteurs. Christophe et Marie-Hélène, Marc et Séverine, Frédéric et Shirley forment les trois duos. Désormais, les premiers qualifiés seront directement reconduits la semaine prochaine. Première épreuve. Ils doivent réaliser, en quatre heures, quatre préparations salées soient 400 portions pour la réception. Ils préparent ensuite le cocktail. « Ça parait impossible » constate Séverine après un « haaaaan » éloquent. « Je suis une grosse romantique » ajoute-t-elle. Il en faut.

Caviar d’aubergines, recette japonaise avec du Yuzu et du Ceviche, et plus encore, appâtent le téléspectateur. « Ce n’est pas le mariage de Remi sans famille » se dit Marie-Hélène. Shirley, issue de l’équipe jaune, est « super venere » que les bleus préparent aussi des tomates-cerises. La guerre est déclarée. Marie-Hélène se torture à se demander pourquoi il y a « A la queue leu leu » dans les mariages et Séverine regrette : « Le Sot-l’y-laisse, tout le monde le laisse… »

À une centaine kilomètres de Paris, les candidats vont dresser leur stand. Chacun en a un à sa couleur. Ils doivent séduire le plus d’invités, mais Séverine a déjà « l’envie de manger » ses propres vérines. Les mariés et le membre du jury lunetté Sébastien Demorand jugent directement la qualité des mises en bouche. La salade de Quinoa à l’huile d’Argan réussit-elle ?

Les jeunes mariés s’improvisent critiques culinaires et se régalent. Immortalisant le plus beau jour de leur vie, le couple donne son avis après être repu. Les mariés et les jurés votent pendant que les convives se prêtent au jeu lors d’un « lâché d’invités ».

Verdict… 29 jetons, 28 jetons, 4 jetons. « C’est à la fois serré et sans appel. » L’équipe bleue de Christophe et Marie-Hélène a le moins convaincu. Quatre jetons, quelle tristesse. « C’est juste la honte » tonne un Christophe « en colère. » L’équipe rouge de Séverine et Marc est directement qualifiée et se retrouve en lice parmi les cinq derniers candidats de MasterChef. Séverine, expansive, est à deux doigts de retirer le haut pour manifester son contentement.

Puis, place à un test de reconnaissance sur les fromages ! Un des quatre restants sera directement qualifié pour la semaine prochaine. Marie-Hélène, l’animatrice radio, s’en sort comme elle peut et de visu, parvient en reconnaitre six. 6 bonnes réponses sur 14… mais les autres font pire. Shirley a quatre bonnes réponses.

Frédéric, et son accentuation des « S », va jusqu’à gouter les fromages, glouton qu’il est. Il n’en trouve pourtant que deux. Qui a dit que la gourmandise était un vilain défaut ? Christophe n’a obtenu qu’une bonne réponse. Marie-Hélène rejoint donc les deux gagnants de l’épreuve précédente.

Les trois candidats encore en lice se retrouvent pour une épreuve de pâtisserie : le baba au rhum à réinterpréter. « Il ne faut pas l’avoir dans le baba » introduit joyeusement Frédéric. Pierre Hermé, le « Picasso de la pâtisserie », ramène sa fraise. Les candidats éberlués n’ont d’yeux que pour lui et boivent ses paroles. Ils découvrent deux préparations du chef pâtissier pour s’inspirer et se jettent sur leurs ingrédients comme des lions sur une gazelle.

Shirley extériorise, pique une colère et fait « bip. » Mais la jolie jeune femme se ressaisit et finit par avoir un résultat avec sa pâte. Frédéric, qui a tout faux depuis le départ, a mis du sel dans sa préparation… mais il « assume. » Pour Pierre Hermé, il n’y « a pas photo. » Le gagnant est tout trouvé. La quatrième personne à accéder au Top 5 est Christophe qui se définit « comme un oiseau en l’air » en tournant sur sa chaise pivotante.

Reste Shirley et Frédéric pour le test sous pression ; sous les yeux des candidats ayant déjà remporté leur sésame pour la prochaine épreuve. Ils doivent cuisiner pendant une heure en simultanée avec Amandine Chaignot pour travailler en parfaite adéquation avec elle. L’imitation doit être rapide et optimale avec un écran placé devant le plan de travail de la chef intransigeante.

Les autres jurés commentent allègrement. Frédéric, « proche de la perfection », remporte le test au grand dam d’une Shirley achevée. Séverine reste inconsolable. Sa petite protégée rend son tablier. Mais les petits mots du jury la « rebooste. » Marie-Hélène, Séverine, Christophe et Frédéric font donc partie du Top 5 de MasterChef.

Toutelatele.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article