Nourrisson : du bon sens pour éviter les chutes

Publié le par Planète-Eléa

 

Une mauvaise chute durant l’enfance peut laisser des séquelles… à vie ! Si les risques augmentent avec l’âge, les plus petits ne sont pas à l’abri. Pas besoin de savoir marcher pour tomber. A vous de rester vigilant.

Avant ses 2 ans, le principal risque est matérialisé par la table à langer. Les nourrissons, très toniques, gigotent au moment du change. Ils sont capables de se retourner en un éclair et si vous n’y prenez garde, c’est la chute assurée. La prévention est pourtant simple… et ne coûte rien.

  • Commencez par installer la table dans un angle. Cela peut sembler curieux, mais ne laisse libre qu’un seul côté « dangereux » ;
  • Respectez une règle d’or, celle de tout préparer avant de changer votre petit. Ainsi, posez votre bébé sur son transat, ou dans son lit, près de vous, le temps de sortir couches, lingettes et autres crèmes ;
  • Bien entendu, ne vous éloignez jamais de la table et tenez toujours votre enfant d’une main ;
  • Enfin, question de bon sens, si vous devez quitter la pièce, même un quart de seconde, emmenez Bébé avec vous, ou posez le en sécurité, dans son parc par exemple.

La vie d’un nourrisson est semée d’embuches. Une simple poussette ou un canapé, c’est l’Everest ! 

  • Attachez toujours Bébé dans sa poussette ou sur sa chaise haute ;
  • Ne posez jamais son transat en hauteur, sur une table par exemple, sous prétexte de le garder plus facilement à l’œil ;
  • Si vous devez vous éloigner, ne l’installer jamais seul sur un canapé, même calé avec des coussins ;
  • En voyage, si vous le faites dormir dans un grand lit, prévoyez une barrière de sécurité.

Si malgré toutes vos précautions, la chute a eu lieu, ne perdez pas votre sang froid – oui, c’est plus facile à dire qu’à faire.

  • Si votre enfant perd connaissance de façon prolongée, placez-le en position latérale de sécurité pour éviter un risque d’étouffement. Appelez les secours au 15 pour le SAMU ou au 18 pour les Sapeurs-Pompiers ; 
  • S’il y a perte de connaissance brève, et même si votre enfant reprend rapidement connaissance et qu’il présente un comportement normal, consultez votre médecin ;
  • S’il n’y a pas de perte de connaissance, soignez les plaies et les bosses ;
  • Emmenez votre enfant à l’hôpital si la plaie est importante ou s’il change de comportement, somnole et/ou vomit. 

Publié dans Infos santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article