"On ne trompe pas par hasard"

Publié le par Planète-Eléa

 

 

 

Tout n'est pas perdu après une infidélité. Selon le psy François St Père et le sexologue Gérard Leleu, interviewés par l'Express, les couples peuvent même en ressortir plus forts, si les partenaires désirent tous les deux recoller les morceaux.

"Les premiers instants après la découverte de l'infidélité sont souvent déterminants pour la suite ", explique Gérard Leleu. Malgré le choc et la souffrance que cela peut causer, il vaut mieux tenir la colère à distance dans un premier temps. "Même si cela exige beaucoup de grandeur d'âme et de courage, il faut essayer de ne pas céder à ces impulsions."

"Il faut être capable de reconnaître que toute la souffrance n'est pas le fait de l'autre." Ce que l'on ressent quand on est trompé renvoie souvent à des blessures plus anciennes. "Avoir conscience que tout ce que l'on ressent, l'autre n'en est pas responsable à 100%, permet d'avancer et de sortir d'une posture de victime."

Il peut aussi y avoir une souffrance du côté de l'infidèle. "On ne trompe pas par hasard", estime le psychologue québécois. "Le couple ne peut se relever d'un tel épisode que si les deux parties acceptent de se pencher sur ce qui ne fonctionne plus, sur ce qui a permis à l'un ou l'autre d'en arriver là."

Gérérad Leleu confirme:"Ce qui est en cause, la plupart du temps, c'est un manque de communication. D'où la nécessité dans ce type d'épreuve, de retrouver un moyen de se parler. Souvent, l'infidélité est une mauvaise réponse à une bonne question."

En général, François St Père conseille à ses patients d'attendre six mois avant de prendre une décision. "Le temps de voir dans quelle mesure l'un et l'autre souhaitent ou non poursuivre une relation." Et pour faire le point, il est important de choisir ses confidents. "Plus il y a de monde informé, plus c'est compliqué."

 

Par http://www.7sur7.be

Publié dans Divers

Commenter cet article