Qu’est-ce qu’on gagne vraiment à s’arrêter de fumer ?

Publié le par Planète-Eléa

 

Destination-sante.jpg

 

 

Si les risques cardiovasculaires du tabagisme sont immédiats, les bénéfices de l’arrêt le sont tout autant. Entre 35 et 44 ans, un fumeur qui se débarrasse de son addiction retrouve une espérance de vie pratiquement équivalente à celle des non-fumeurs. Sans oublier d’autres bienfaits, non négligeables.

Les premiers apparaissent très rapidement :


- Dans les 20 minutes qui suivent la dernière cigarette pour être précis. Passé ce très court délai en effet, la pression artérielle et la fréquence cardiaque commencent à se normaliser. Huit heures plus tard, la quantité de monoxyde de carbone présente dans le sang est diminuée de moitié, et le niveau d’oxygénation des cellules redevient normal.
- Une journée après avoir éteint votre dernière cigarette, le risque d’infarctus du myocarde diminue déjà et les poumons commencent à éliminer les mucosités et les résidus liés au tabagisme. L’organisme ne contient déjà plus de nicotine.
- Après 48 heures le goût et l’odorat s’améliorent, et les terminaisons nerveuses des papilles gustatives commencent à se réhabiliter.
- A trois jours, la respiration devient plus facile.
- Après 2 semaines , la toux et la fatigue diminuent. L’ancien fumeur récupère peu à peu son souffle. Selon le profil de chacun, les cils bronchiques repoussent entre un et neuf mois plus tard.
- Un an de sevrage sera nécessaire pour que le risque d’infarctus du myocarde soit diminué de moitié, et pour que celui d’un accident vasculaire cérébral redevienne identique à celui d’un non-fumeur.
- Après 5 ans le risque de cancer du poumon est divisé par deux
- Il faut enfin 10 à 15 ans après la dernière cigarette, pour que l’espérance de vie redevienne similaire à celle des non-fumeurs.

Mais dès le premier jour, votre porte-monnaie sera lui aussi bien soulagé

 

Source : Fédération française de Cardiologie, Cœur sans tabac, janvier 2007 – Brochure Les risques du tabagisme et les bénéfices à l’arrêt, INPES, OFT, ministère de la Santé

Publié dans Infos santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article