Risque d’étouffement : les aliments à éviter

Publié le par Planète-Eléa

 

 

Pendant les repas, ne laissez jamais vos enfants seuls

Chaque année, 50 petits Français meurent après avoir ingéré un corps étranger. Et des milliers d’autres vivent un étouffement éprouvant… Selon les auteurs de la Revue Prescrire, les enfants âgés de moins de 3 ans sont les plus vulnérables à l’asphyxie accidentelle. Au rayon alimentaire, les noix et autres noisettes constituent de redoutables menaces.

 


Consommés crus, certains fruits et légumes peuvent également étouffer un enfant. C’est le cas des tranches de carottes ou des pommes. Pensez également aux abricots, aux cerises, aux poires, aux grains de raisin, ou aux tomates-cerises. Certaines confiseries peuvent se révéler dangereuses. Et de la même manière, des fromages en cube, de gros morceaux de viande ou encore de poissons comportant des arêtes peuvent être redoutables… Voilà pourquoi il est conseillé de toujours rester à côté de l’enfant pendant les repas. Et veillez aussi à l’apéritif à bien surveiller votre petit qui risque d’être attiré par les cacahuètes ou les noix de cajou, posées juste à sa hauteur, sur une table basse !

 

Votre enfant s’étouffe, faites le 15 sans tarder

En dehors des aliments, les objets de la vie courante représentent eux aussi un danger. Les pièces de monnaie constituent par exemple la principale cause d’hospitalisation. Retenez également les boutons, les capuchons de stylos, les bijoux, les billes ou encore les cailloux…

En cas de problème, appelez sans attendre le centre 15. Ensuite et si l’enfant s’asphyxie, tapez plusieurs fois avec la paume de votre main dans son dos. Si le corps étranger n’est pas expulsé, pratiquez la manœuvre de Heimlich en vous plaçant dans son dos et en comprimant son thorax vers le haut, depuis l’abdomen. Et n’hésitez pas à répéter cette manœuvre quatre à cinq fois…

 

Ecrit par : Emmanuel Ducreuzet – Edité par : Vincent Roche - http://destinationsante.com

 

Source : La Revue Prescrire N°355, mai 2013

Publié dans Infos santé

Commenter cet article