Sexualité masculine : l’orgasme, une question de maîtrise

Publié le par Planète-Eléa

 

L’éjaculation précoce systématique provoque une frustration dans le couple.

L’éjaculation précoce, ou prématurée, est un des troubles les plus fréquents chez l’homme en matière de sexualité. Les spécialistes conviennent de qualifier ainsi toute éjaculation qui survient moins de cinq minutes après la pénétration. Or, dans ces conditions, le ou la partenaire n’a pas le temps d’atteindre l’orgasme. Et l’éjaculateur précoce, lui non plus, ne parvient pas à vivre pleinement ce plaisir partagé. Comment apprendre à maîtriser le plaisir et obtenir un orgasme épanouissant ? Quelques éléments de réponse avec le Dr Gérard Leleu, sexologue et thérapeute de couple, dans L’homme (nouveau) expliqué aux femmes. Vous trouverez également les conseils du Dr Béatrice Cuzin, sexologue à Lyon, dans la vidéo ci-dessous.

 

 


 

Certains hommes « durent » 30 secondes, 1 voire 2 minutes avant d’éjaculer. D’autres – ils représentent 1% de la gent masculine – éjaculent avant même la pénétration… Cette incapacité à retenir leur liquide séminal suffisamment longtemps pour obtenir un rapport sexuel satisfaisant est très frustrant. « A la longue, le couple peut perdre l’envie de faire l’amour », estime même le Dr Leleu. Or, des solutions existent.

 

S’exercer pour se contenir

Comme l’éjaculation précoce a souvent pour origine l’anxiété, l’objectif des exercices proposés par le Dr Leleu est de l’apaiser. Ainsi, l’homme pourra reprendre le contrôle de son plaisir et donc, de ses orgasmes. De petites astuces d’abord, peuvent aider certains hommes. Par exemple, « se masturber avant la pénétration ». En effet, « après une éjaculation, l’homme entre dans la phase réfractaire où une autre éjaculation est plus lente à venir. » Autre option : la crème anesthésique. « Certains préservatifs en sont enduits. Le gland à demi-endormi et ne sentant plus très bien les sensations voluptueuses ne se précipitera pas tête baissée dans le réflexe éjaculatoire. »

Les exercices baptisés « stop and go » ont également fait leur preuve. Il s’agit d’une masturbation ou d’un coït, plusieurs fois interrompus, juste avant l’instant de jouir. L’homme doit se concentrer sur ses sensations pour s’interrompre à temps, ou l’indiquer à son/sa partenaire. Répété à plusieurs reprises, pendant quelques semaines, ces exercices doivent être abordés sur un mode ludique. Ainsi, ils seront davantage vécus comme une manière de se rapprocher l’un de l’autre que comme un travail fastidieux.

 

 

Ecrit par : Dominique Salomon – Edité par : Emmanuel Ducreuzet - http://destinationsante.com/

Source : L’homme (nouveau) expliqué aux femmes, du Dr Gérard Leleu, Leduc.S Editions, 332 pages, 18,50 euros - interview du Dr Béatrice Cuzin, sexologue à Lyon, au Salon Gynécologie Obstétrique pratique, 20-21-22 mars 2013

Publié dans Infos santé

Commenter cet article