Tables à langer : comment éviter les chutes ?

Publié le par Planète-Eléa

 

Pas question de quitter bébé un seul instant quand il est sur sa table à langer.

Quelques secondes d’inattention suffisent pour que Bébé gigote, se retourne et tombe de la hauteur de sa table à langer. Quelles sont les précautions à prendre pour empêcher cet accident domestique encore trop fréquent.

Chaque année, entre 150 et 200 enfants sont victimes d’une chute depuis leur table à langer. La majorité des accidents se produisent entre 5 et 12 mois. En effet, dès l’âge de 3 ou 4 mois, un nourrisson sait se retourner et se tenir assis plus ou moins bien en équilibre. La chute est d’autant plus grave que la plupart du temps, cet accessoire de puériculture est installé dans les salles de bain à sol carrelé.

Pour vous garantir un maximum de sécurité au moment du change, assurez-vous que la table à langer affiche bien la norme NF EN 12221 : la stabilité de l’ensemble et l’efficacité des protections ont été éprouvées lors d’une batterie de tests. Mais le plus fiable des équipements ne remplacera jamais une vigilance de tous les instants. Ne laissez jamais un enfant allongé sur la table sans surveillance. Couches, produits de soin, tenue propre… prévoyez à l’avance tout ce dont vous pourrez avoir besoin. Quand vous attrapez un objet, gardez toujours l’autre main posée sur son ventre. Et si vous devez vous éloigner, même un court instant, prenez Bébé dans vos bras et emmenez-le avec vous. Prenez également garde à ne pas suspendre à la table à langer des objets qui pourraient la faire basculer.

En cas d’accident

- Si votre enfant perd connaissance, placez-le en position latérale de sécurité pour éviter un risque d’étouffement. Appelez ensuite le 15 (SAMU) ou le 18 (Pompiers). Attention, même s’il reprend rapidement ses esprits et se comporte normalement, une consultation médicale s’impose.

- S’il n’y a pas de perte de connaissance, soignez les éventuelles plaies et bosses. Emmenez votre enfant à l’hôpital s’il présente une plaie importante. Consultez également sans attendre s’il change de comportement, somnole, se met à vomir ou si ses pupilles sont de taille différente.

 

 

Ecrit par : Aurélia Dubuc – Edité par : Emmanuel Ducreuzet - http://destinationsante.com

Source : Commission de la Sécurité des Consommateurs ; Institut National de Veille Sanitaire, enquête permanente sur les accidents de la vie courante 1999-2000-2001.

Vous êtes journaliste ? Obtenez plus d'informations en vo

Publié dans Infos santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article