Valérie Bonneton, épanouie : ''Je me trouve plus jolie, je me regarde plus''

Publié le par Planète-Eléa

 

Valérie Bonneton lors de l'avant-première du film "Eyjafjallajoküll" à l'UGC Bercy à Paris le 30 septembre 2013
  
  
 

Valérie Bonneton lors de l'avant-première du film "Eyjafjallajoküll" à l'UGC Bercy à Paris le 30 septembre 2013 

 

Valérie Bonneton, vedette de la série à succès de France 2  Fais pas ci, fais pas ça, et à l'affiche d'Eyjafjallajökull avec Dany Boon, est très demandée. La comédienne de 43 ans multiplie les interviews mais garde cette même sincérité chaleureuse qui transparaît dans ses propos. Pour le magazine Biba, elle se confie sur son quotidien d'actrice et de mère célibataire, heureuse avec ses deux enfants (Joseph, 12 ans, et Marguerite, 7 ans, qu'elle a eus avec François Cluzet).


Avec la superstar Dany Boon, c'est une histoire d'amitié qui dure depuis vingt ans. Tous deux originaires du Nord - de Somain précisément pour Valérie -, ils ont joué dans des sketchs, Les Zacros de la télé, pour Les Enfants de la télé. Le temps a passé et Dany Boon a fait Bienvenue chez les Ch'tis, dans lequel elle n'a pas joué : "Avec Dany, on s'était perdus de vue. [...] Je regrette un peu de ne pas avoir participé à son film parce que notre complicité est intacte. Je pense que si j'avais joué dans les Ch'tis, je me serais vraiment éclatée." Du coup, ils se rattrapent avec la comédie Eyjafjallajökull et elle sera aussi dans la distribution de la nouvelle réalisation de Boon, Supercondriaque.

Il n'y a pas que jouer dans sa vie, Valérie Bonneton adore la couture : "J'ai continué à la naissance de mon fils. Je lui ai cousu des kilos de fringues. [...] Marguerite n'est pas fan de fringues. Elle se déguise parfois mais plutôt en pirate. Mais ça ne m'a pas refroidie. [...] Je me dessinais des vêtements que je trouvais sublimes et chic, et je me pavanais devant mon ex-compagnon, qui était bon public, je dois le reconnaître. Il me disait : 'C'est merveilleux ! Mais c'est normal que ça penche un peu à gauche ?' [elle éclate de rire]."

Sans vouloir jouer les femmes fatales, elle avoue avoir envie "d'une image un peu plus glamour". Se réjouissant de goûter à la liberté en cette période de célibat, à la quarantaine, "l'ancienne trentaine" : "Je me trouve plus jolie aussi, je me regarde plus. Pour se mettre en valeur, il faut s'aimer. Je n'ai jamais misé sur mon physique mais, là, sans jouer les femmes fatales, je m'amuse un peu plus."

Il lui reste à rencontrer un homme qui "se conduise bien, un homme sur lequel on peut compter" : "Je n'ai pas envie de dire du mal des hommes... mais c'est ça, l'essentiel." Si en amour, elle profite du célibat, côté vie professionnelle, Valérie Bonneton est très prise. Mais les choses auraient pu tourner différemment si elle n'avait pas accepté la proposition de Fabienne Lepic à propos de Fais pas ci, fais pas ça : "J'ai même failli refuser le rôle. J'ai mis une semaine à lire la proposition en me disant ça ne va pas marcher, de toute façon, ça ne marche jamais. Ce n'était pas du renoncement. J'envisageais juste de changer de métier, puisque ça ne fonctionnait pas. Je n'avais rien tourné depuis plus de deux ans et je n'avais pas envie d'être actrice si je ne travaillais pas. J'étais prête à faire autre chose, sans aigreur." Heureusement, elle a dit oui !

"Eyjafjallajökull", en salles depuis le 2 octobre

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans le magazine "Biba" du mois de novembre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article