Départ en vacances : roulez sécurité !

Publié le par Planète-Eléa

 

L’heure des vacances a enfin sonné ? Avant de poser vos valises et de profiter de la plage ou des cimes, place à la route. L’Association Prévention routière nous rappelle qu’un long trajet ne s’improvise pas. Préparez soigneusement votre voyage et retenez ces quelques conseils… de bon sens.

 


Partez reposé ! Toute privation de sommeil, même minime (1 à 2 heures) augmente le risque de s’endormir au volant. Ce principe est d’ailleurs valable pour toute la famille. Des enfants bien reposés supportent mieux un long voyage.

Mangez léger. Préférez les aliments protéinés comme le jambon, la viande froide ou les œufs durs. Surtout ne comptez pas sur les graisses ou les sucreries (saucisson, viandes en sauces, barres chocolatées, etc.) pour vous maintenir éveillé. Bien au contraire, elles favoriseront la somnolence. Sur le trajet, buvez très régulièrement. De l’eau de préférence.

Des signes de somnolence ? Des troubles visuels, des bâillements répétés, une raideur de la nuque, une irritabilité ou une lenteur des réactions doivent alerter. Et surtout ne comptez ni sur le café, ni sur un « bol d’air » ou sur quelques exercices physiques pour vous réveiller. Faites une pause, pour dormir ne serait-ce que 15 à 20 minutes, au calme. Ou changez de conducteur.

Gare aux médicaments… Un grand nombre d’entre eux peuvent entraîner des effets secondaires totalement incompatibles avec la conduite automobile. C’est le cas des anxiolytiques, hypnotiques, antidépresseurs, antitussifs, antihistaminiques, anti-douleurs, décongestionnants des voies nasales, relaxants musculaires, anti-migraineux et de quelques antibiotiques… Lisez bien la notice. Et le cas échéant, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien.

Il fait chaud ? De fortes chaleurs sont annoncées ces prochains jours en France. Une bonne raison pour porter des vêtements légers et amples. Durant le trajet, buvez donc et rafraîchissez-vous à l’aide d’un brumisateur d’eau minérale. Et la clim’ ? Réglez-la de façon à ce que la différence entre la température intérieure et extérieure soit modérée : pas plus de 4 à 5°C d’écart. Sinon, gare aux rhumes et maux de gorge ! Si votre véhicule n’est pas équipé d’un système de climatisation, aérez quelques minutes avant d’embarquer. Et lorsque vous êtes en route, utilisez le système de ventilation du bord. Le cas échéant entrouvrez de quelques centimètres une vitre avant et une vitre arrière afin d’assurer une circulation d’air. A l’arrêt enfin, dans la mesure du possible, garez-vous à l’ombre. Et installez un pare-soleil pour protéger le tableau de bord.

 

 

 Ecrit par : David Picot – Edité par : Emmanuel Ducreuzet - http://destinationsante.com/

Source : Association Prévention routière, site consulté le 11 juillet 2013

Publié dans Infos santé

Commenter cet article