Les Anges de la télé réalité 5 - Episode 81 + Mag du 19/06/13 en vidéo

Publié le par Planète-Eléa

 

video.jpg

 

es Anges de la téléréalité 5 : Benjamin et Marc s’éclatent avec de jeunes Américaines
«
Plus de maison, plus de soucis »


Aujourd’hui dans Les Anges de la téléréalité 5 : Benjamin s’amuse avec Marc et les filles du Texas ont récupéré beaucoup d’argent pour l’association.

Benjamin n’est plus un prince charmant, il a perdu sa belle. Et comme si son embrouille avec Aurélie, partie quelques jours au Texas, ne lui suffisait pas, ses colocataires lui sont tombés dessus. « Le fait qu’Aurélie soit partie, qu’on soit en mauvais termes, il y a plein de choses qui me travaillent. Ça me gave », résume-t-il à Marc. Heureusement, son copain est bien décidé à lui changer les idées et l’emmène à la plage, squattée par les étudiants américains pendant le springbreak. Ben relâche enfin la pression : « Plus de maison, plus de soucis, ça me fait du bien d’être là avec Marc. » Le modèle mini de La belle et ses princes fait le show, drague toutes les nanas et récolte même trois numéros de téléphone. Ben est détendu et souriant, la mission de Marc est parfaitement accomplie. C’est dommage, ça ne rapportait pas d’argent.

Les filles, elles, sont sur le pied de guerre pour décrocher le jackpot. Frédérique, Aurélie, Capucine et Vanessa se rendent chez une philanthrope à Houston et la doyenne délivre ses précieux conseils : « La petite mémère, on va la caresser dans le sens du poil. On va être très souriantes, on va se tenir bien droite. On va mettre tous nos atouts en avant et on ne déconne pas. En mode super sérieux. » Très élégantes dans leurs petites robes noires, elles jouent le jeu à merveille et parviennent à récolter 5 000 dollars pour l’association.

Pour leur dernière soirée au ranch, Frédérique offre le champagne dans de grands gobelets en plastique. Vanessa est contente de rentrer pour retrouver son Geoffrey et Aurélie se désole que Benjamin ne lui ait pas manqué davantage. « Je dois être honnête, je ne sais pas trop où j’en suis. Je suis prête à avoir une discussion avec lui. » La jeune fille en profite pour présenter ses excuses à Fred qu’elle avait insultée quelques jours plus tôt. « Elle supporte difficilement le fait que je puisse l’ignorer », a résumé la modeste Fred. Tout simplement.

Voici

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article