"Les femmes qui se disent heureuses sans enfant sont des menteuses"

Publié le par Planète-Eléa

 

 

 

Kate Spicer est journaliste. Elle a 44 ans et n'a pas d'enfant. C'est l'un des plus gros regrets de sa vie. Et elle est certaine que c'est également le cas d'un tas d'autres femmes. "J'ai eu une stagiaire récemment âgée de 21 qui me disait qu'elle ne voulait pas d'enfant parce qu'elle voulait mener à bien sa carrière", écrit-elle dans le Daily Mail.

"Je lui ai dit qu'elle était folle. Une vie sans enfant semble amusante sur Facebook mais aucune carrière, aucune soirée au théâtre, aucun plaisir d'adulte peut faire oublier à quel point on se sent vide sans enfant. J'espère avoir encore quelques décennies devant moi mais plus le temps passe, plus l'idée de mourir sans enfants me semble triste et pas naturel."

"Tristesse et regret"
Si elle veut bien admettre qu'il existe une toute petite minorité de femmes qui assume le fait de ne pas avoir d'enfant, elle ajoute que pour le reste, "l'infécondité est une source de tristesse et de regret". "Si je pouvais enseigner à une classe de jeunes de 16 ans l'importance d'avoir un bébé quand tu as encore de l'énergie et que tes ovules sont encore bons, je le ferais."

Kate a avorté à l'âge de 18 ans. Aujourd'hui, après des années de traitement contre l'infertilité, elle a une chance proche de zéro de tomber enceinte naturellement. "Les femmes qui n'ont pas d'enfants disent souvent combien c'est merveilleux d'avoir du temps pour soi. Mais je ne peux m'empêcher de remarquer que ce sont les femmes avec enfants qui sont les plus accomplies."

Et d'ajouter encore: "Je n'ai jamais rencontré une femme qui regrettait d'avoir des enfants. Ça doit exister mais je n'en connais pas. J'ai rencontré par contre des personnes âgées qui se plaignent de ne jamais en avoir eus. Je suis sûre que celles qui se disent heureuses de ne pas en avoir aujourd'hui les rejoindront en nombre plus tard."

 

Par http://www.7sur7.be/

Publié dans Divers

Commenter cet article