Les petites culottes que je n'oublierai jamais...

Publié le par Planète-Eléa

 

 

 

La vie d'une fille peut parfois se résumer à une poignée de petites choses. Les garçons n'y verront que détails et futilités, les filles trouveront dans un bout de tissu, un post-it à l'encre délavée, un bijou acheté 5 euros un tas de souvenirs qui lui feront venir les larmes ou le sourire sur le visage. Nous, c'est en fouillant dans nos tiroirs à petites culottes que notre mémoire s'active...

1. La première petite culotte sexy... qui n'était pas à nous. Trouvée sur le sol de l'homme qui nous faisait chavirer le coeur à cette époque. Elle était noire, en dentelle transparente. Une taille 36, on en faisait une 40. L'amant a pris une claque, nous on a pris la porte. Ce mini morceau de tissu fut un électrochoc. Notre corps éreinté par la tristesse s'est mis à se délester de ses rondeurs excessives. On a dévalisé le rayon lingerie taille 38, on a choisi des ensembles sexy et audacieux. Et c'est notre nouvel amoureux, un fidèle celui-là, qui a profité de tout ça.

2. Le premier string. On l'avait acheté presque en cachette, gênée par l'image que ce petit morceau de ficelle pouvait renvoyer de nous. On vivait encore sous le toit familial. La première fois que maman l'a vu passer dans la manne à linge à sale, elle a eu la décence de ne rien dire. On l'avait choisi en coton noir. Discret, pas trop osé. On a appris à aimer nos fesses ainsi dévoilées. On a flippé à l'idée que tout le monde sache qu'on en portait un sous notre pantalon slim. Il a eu de nombreux petits frères les années qui ont suivi mais on les porte avec moins d'émotion.

© thinkstock.

3. La première culotte offerte par un amoureux. Il a réfléchi longuement avant de se décider, hésitant entre notre style et ses fantasmes. Il a choisi la sobriété pour la couleur: du noir, un petit noeud rouge. Et il s'est surtout complètement planté dans la taille. Il a pris une culotte de taille S alors qu'on fait un bon M. On n'a rien dit, on l'a enfilée sans broncher. Vu la vitesse à laquelle il nous l'a enlevée, il n'a pas eu le temps de se rendre compte de son erreur. Une erreur qu'on a rattrapée le lendemain, en rachetant la même culotte à la bonne taille cette fois. Il n'y a vu que du feu et nous, on a gardé la trop petite culotte au fond du tiroir, juste pour le souvenir.

 

par http://www.7sur7.be

Publié dans Divers

Commenter cet article