Les températures grimpent, la prudence aussi…

Publié le par Planète-Eléa

 

Les fortes chaleurs, une agression souvent négligée

Plus de 30°C ! Les prochains jours s’annoncent chauds sur l’Hexagone. Si elle s’est fait attendre, cette vague de chaleur ne doit pas en faire oublier les dangers. D’autant qu’après un printemps morose, nos organismes sont très peu habitués à ces températures élevées… Rappels pour éviter le coup de chaleur.

 


Le coup de chaleur survient lorsque le corps ne parvient plus à réguler sa température qui ne cesse d’augmenter. Ce phénomène se traduit par une fièvre élevée, une rougeur au niveau du visage, des maux de tête, une forte sensation de soif, des vertiges, une faiblesse musculaire, voire des vomissements… Cette menace pèse principalement sur les personnes vulnérables, enfants, seniors et malades chroniques en tête.

« Le coup de chaleur est une urgence » vitale annonce la Croix-Rouge française. « La mortalité a diminué ces dernières années du fait d’une meilleure prise en charge et d’un traitement précoce et efficace mais elle reste encore autour de 10%. L’évolution est le plus souvent favorable, mais le coup de chaleur peut laisser parfois persister des séquelles (crampes, troubles neurologiques). »

 

Pour éviter le coup de chaleur, respectez avant tout les conseils élémentaires en matière d’hydratation et d’exposition au soleil. Veillez à boire le plus souvent possible et en abondance (au moins 1,5 litre d’eau par jour). Protégez-vous du soleil et de la chaleur. Evitez de sortir aux heures les plus chaudes de la journée, entre 12h et 16h. Rafraîchissez-vous régulièrement : douche, bain, serviettes humides, brumisateur, les solutions ne manquent pas.

Que vous soyez ou non en vacances, n’oubliez pas les indispensables chapeaux, vêtements légers. Vous vous rendez à la plage ? Glissez un parasol dans le coffre de la voiture. Il protégera ainsi toute la famille.

Si vous suivez un traitement, respectez les posologies et les heures de prise de vos médicaments telles qu’elles ont été indiquées par votre médecin et votre pharmacien. Au moindre doute, n’hésitez pas à les interroger.

 

Si vous êtes témoin d’un coup de chaleur, composez sans attendre le 15 pour le SAMU, le 18 pour les pompiers ou le 112, le numéro d’urgence européen. En attendant, votre objectif sera de refroidir et de réhydrater la victime. Faites-lui d’abord boire de l’eau en petites quantités, et aspergez-la d’eau fraîche, au niveau notamment de la tête et de la nuque.

 

 

Ecrit par : Vincent Roche – Edité par : David Picot

 

Source : Croix-Rouge française, consultée le 8 juillet 2013 - http://destinationsante.com/

Publié dans Infos santé

Commenter cet article