Masterchef 4 : Emission 10 du 6 décembre 2013 en vidéo

Publié le par Planète-Eléa

video.jpg

 

10e semaine de compétition à l’atelier. Ils ne restent que quatre compétiteurs dans la course au trophée du MasterChef 2013. Marie-Hélène, Frédéric, Marc et Séverine doivent désormais posséder les réflexes de vrais cuisiniers. Marc débute par un moment de lucidité : « 100 000 euros, ça change une vie ! »

Désormais, les points entrent dans le règle. Chaque épreuve remportée vaut un point. Il faut deux points pour atteindre le tour suivant et donc les demi-finales. Un mathématicien ne saurait résoudre cette haletante équation. La boite mystère révèle un billet de 20 euros. Les candidats se tordent de douleur et le jury annonce perfidement que ça sera le défi du jour.

Les trente minutes pour faire les courses en grande surface ne sont pas de trop. Avec leurs achats, les apprentis cuisiniers réalisent un repas pour quatre personnes comprenant entrée, plat et dessert. La gestion budgétaire étant le problème de la restauration, ils doivent redoubler d’inventivité. « Ça me parait irréalisable » s’insurge Séverine. A-t-elle retenu les leçons des épisodes précédents ? Marc s’expédie au rayon poissonnerie et tente déjà de négocier avec le poissonnier. Sans succès.

Le velouté de carottes de Frédéric est plus qu’alléchant, mais la ciboulette est à 75 centimes. « Ah saloperie » déclare-t-il dans un abominable élan de colère. Il ajoute même : « Quand il y a 20 centimes qui dépassent, il y a 20 centimes qui dépassent. » Séverine fait des « dérapages » avec son caddie et veut « partir sur des boulettes de hachis de porc à la menthe. » Elle a même pour ambition de mélanger deux melons.

Les Spaghettis aux coques de Marc font rêver ou bondir, mais provoquent une éloquente réaction. Sébastien Demorand est sur le dossier. Le premier point est remporté par Marie-Hélène pour son repas « puissamment cuisiné. »

Direction le Terminal 2E à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle pour la nouvelle épreuve. Deux binômes se forment : Séverine & Frédéric, Marc & Marie-Hélène. Ils doivent préparer des plateaux-repas pour la classe premium de la compagnie XL Airways. Cette « classe très exigeante » et cosmopolite devra être comblée. Il faut qu’il y ait du poisson et de la viande soit deux plats principaux entourés par l’entrée et le dessert.

Chaque membre du binôme gagnant remporte un point et la recette de ce binôme victorieux sera commercialisée sur la compagnie. Frédéric et Séverine s’entendent à merveille malgré les appréhensions. « Il faut qu’il décolle avec moi aujourd’hui » annonce une Séverine frétillante.

Très judicieusement, les goûteurs - dirigeants de la compagnie inclus - se régalent sur le tarmac. Il est toujours plus agréable de manger environné de l’air assaini par les rejets d’un avion fraîchement atterri. Les jetons rouges et bleus et la musique insoutenable font durer le suspens qui n’a, cependant, rien d’hitchcockien. Marie-Hélène remporte son second point et Marc savoure son premier. La jeune animatrice radio est la première qualifiée pour les demi-finales.

Les trois survivors rentrent au bercail. Désormais, il faut cuisiner une partie du bœuf. Sous les cloches, l’élément principal donne l’indication à chacun des candidats pour se mettre aux fourneaux. Ils doivent mijoter une partie de bœuf « moins noble » et le sublimer. Bœuf bourguignon, jarret aux lentilles et pot-au-feu sont au rendez-vous. Trois heures seulement ! « Ça va être très très très très chaud » dit Marc sans exagération. Marc se fait souligner son incompétence à cuisiner les oignons pour le pot-au-feu ! Il se retrouve lésé, mais se reprend.

Le jury teste les candidats au bout de plus d’une heure. S’ouvre alors un test de reconnaissances surprise sur les différentes parties du bœuf. Les candidats doivent replacer chaque morceau de bœuf sur un tableau où l’animal est schématisé. Un point est accordé à Frédéric qui trouve cinq bonnes réponses. Séverine reste à zéro. Les fins gourmets doivent, dans la foulée, finaliser leur cuisson. Marc se qualifie pour la demi-finale après moult délibérations.

Pour cette dernière et décisive épreuve, la cuisine du végétal est à l’honneur. Le chef Jean-Luc Rabanel met « au défi » les deux restants. Ce « créateur de génie » utilise le végétal dans 80% de ses plats. Des paniers remplis de légumes et d’herbes de sa région permettent de créer un grand plat gastronomique en 1h30.

Des plats de génie sont proposés comme un Gaspacho et une déclinaison autour de la courgette. Frédéric se qualifie pour la demi-finale, relâché de toute tension. Son légume retravaillé a convaincu. Séverine, son énergie et sa coupe de cheveux très végétale pour l’occasion, s’en vont. La perdante de la soirée affirme : « Je ne vais jamais arrêter de cuisiner et je vais voyager ! ». Marie-Hélène, Frédéric et Marc vont, quant à eux, voyager en demi-finale.


Toutelatele.com

 

Pour télécharger:

Realtv-News-Masterchef4-emission-10-part-1.mp4

Realtv-News-Masterchef4-emission-10-part-2.mp4

Realtv-News-Masterchef4-emission-10-part-3.mp4

Realtv-News-Masterchef4-emission-10-part-4.mp4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article