Nikos rend hommage à Grégory Lemarchal six ans après sa mort

Publié le par Planète-Eléa

62655_10151600732337184_131575842_n.jpg

En 2007, la mucoviscidose emportait Grégory Lemarchal. Six ans plus tard, Nikos Aliagas se souvient de ce garçon « courageux » qu’il a côtoyé jusqu’à la fin.

 

 


 

Six ans après la mort de Grégory Lemarchal, l’émotion est toujours vive pour Nikos Aliagas. Très proche de la famille du chanteur disparu trop tôt, il vient d’accepter d’être le parrain de leur association venant en aide aux personnes atteintes de mucoviscidose. Dans une interview pour Télé-Loisirs, l’ancien animateur de la Star Academy a souligné l’importance de soutenir cette cause : « Il ne faut pas oublier que Gregory est parti trop tôt, il y a déjà six ans, mais que le combat continue. […] Le cas personnel de Grégory a sensibilisé la population. Les gens se souviennent encore de son courage. Mais des garçons et des filles comme Grégory, il y en a beaucoup, et on n’en parle pas. Ce que fait l’association est un travail remarquable. »


Ému, Nikos s’est souvenu des moments passés avec le jeune chanteur, lorsqu’il n’était encore qu’un simple candidat de télécrochet : « Mon lien avec l’histoire de Grégory et la famille, il est d’abord affectif, on va pas se mentir. Il a dépassé la Star Ac, il a dépassé la télé. Je me souviendrai toujours, toute ma vie, des premières répétitions, de la première fois où Greg est arrivé, de son père et de sa maman qui étaient là sur les primes, du regard de sa mère lorsqu’il gagne, qui est un regard de joie et d’inquiétude aussi, parce que son fils est malade. » Très proche de Grégory, Nikos Aliagas garde en lui une quantité de souvenirs : « Avec Greg, c’était une histoire à part, c’était des non dits, on se regardait, on savait. C’est le jour de la finale dans ma loge, il est fatigué, on se fout du Vicks tout les deux, parce qu’on a la crève. […] Plein de petits détails, de petites choses. »


« Il avait une générosité, une bonté naturelle, qui dépassait tous les clivages, se souvient Nikos. Les gens se sont mal comportés avec lui, parfois les médias ont été pourris, ils se moquaient de lui. Il a traversé tout ça, ça lui a coûté, mais il n’est jamais sorti se plaindre. C’était un mec, un petit bonhomme courageux. » Un garçon qui aurait eu 30 ans le 14 mai prochain.

 

Le site de l'association : http://www.association-gregorylemarchal.org/

Publié dans Asso Gregory Lemarchal

Commenter cet article