Supplémentation en vitamines : trop de bébés font fausse-route

Publié le par Planète-Eléa

 

©ANSM

L’Agence nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) signale à nouveau des cas de malaises et de fausses-routes chez des bébés après ingestion d’Uvesterol D 1500UI/ml et Uvesterol Vitaminé ADEC. Il s’agit de médicaments indiqués pour prévenir et traiter les carences en vitamines chez le nourrisson et le jeune enfant.

« En raison de signalements de malaises et de fausses-routes chez des nourrissons, en particulier chez des nouveau-nés prématurés et des nourrissons âgés de moins d’un mois, l’ANSM a demandé au laboratoire CRINEX la mise en place de mesures de minimisation des risques », indique l’Agence. Ceci « afin de favoriser le bon usage de ces derniers ».

L’ANSM a ainsi demandé au laboratoire en question d’élaborer de nouvelles formulations galéniques. En attendant, elle émet des fiches conseils pour rappeler aux parents les règles à suivre pour limiter les risques d’accident. A savoir, pour le nouveau-né à terme et le nourrisson :

Toujours administrer le produit avant la tétée ou le biberon ;

  • Utiliser exclusivement la pipette doseuse pour administration orale fournie dans la boite ;
  • Administrer la solution à l’enfant éveillé installé en position semi-assise ;
  • Placer la pipette contre l’intérieur de la joue. Laisser l’enfant téter et si ce dernier ne tète pas, appuyer très lentement sur le piston de la pipette (écoulement goutte à goutte) ;
  • En cas de reflux gastro-oesophagien, de problèmes digestifs ou de troubles de la déglutition, ne pas administrer le médicament pur (diluer dans un peu d’eau ou de lait) et le placer dans une tétine ;
  • Ne pas allonger l’enfant immédiatement après l’administration.

Aller plus loin :

Ecrit par : David Picot – Edité par : Vincent Roche - http://destinationsante.com

Source : ANSM, 28 novembre 2013

Publié dans Infos santé

Commenter cet article