Votre ado cherche son futur métier ? Comment l’épauler…

Publié le par Planète-Eléa

 

Bientôt l’heure des premiers choix de vie pour votre ado ? Pas évident à cette période de l’existence de s’engager dans telle ou telle voie professionnelle. Il vous apparaît « perdu » ? Il hésite entre différentes filières ? En tant que parents ou grands-parents, vous pouvez assurément l’aider. Veillez surtout à ne pas le décourager, surtout si ses projets vous apparaissent inaccessibles. Ou qu’ils ne vous plaisent pas.


Une question de confiance.  La première des choses est de montrer à votre enfant qu’il dispose de toute votre confiance. « C’est primordial », nous explique Valérie P., psychologue près de Nantes. « L’adolescence correspond à une période de la vie au cours de laquelle il est difficile de se projeter dans l’avenir. Si vous ne lui montrez pas votre confiance, il aura davantage tendance à douter de ses capacités ».

Se poser des questions. S’il hésite entre différentes filières académiques, proposez-lui d’en discuter avec son professeur principal par exemple. Ou de rencontrer un conseiller d’orientation. Ce dernier lui dressera un panorama des formations et/ou filières existantes. « Sinon », reprend la psychologue, « invitez-le à se poser des questions sur les matières qu’il apprécie. Cela peut constituer un bon début. Ensuite, par rapport à ce qu’il aime ou pas, procédez par élimination. Et incitez-le à rencontrer si possible des professionnels de tel ou tel domaine ciblé ».

Votre ado veut être chanteuse ? Il vous faudra faire preuve de finesse. « L’idée est de lui faire comprendre de ne pas tout miser sur ce dessein, dont la réussite est liée à énormément de paramètres », poursuit-elle. « Incitez-la à développer un vrai projet sans dénigrer son choix. Et en parallèle, proposez-lui par exemple de prendre des cours de chant ». Ou de théâtre si il ou elle se voit bien acteur ou actrice.

Son choix ne vous plaît pas ? Votre ado souhaite s’orienter vers un CAP ou un apprentissage alors que l’ensemble de la famille a poursuivi des études supérieures ? « Si cela correspond à un véritable projet et non pas à une fuite parce qu’il ne supporte plus les études, encouragez-le. Ne dénigrez pas son choix ». Il souhaite plus que tout devenir pâtissier ? Eh bien qu’il fonce.

 

 

Ecrit par : David Picot – Edité par : Emmanuel Ducreuzet - http://destinationsante.com

Source : Interview de Valérie P., 17 septembre 2013

Publié dans Education et loisirs

Commenter cet article