Voyages : les indispensables en cabine

Publié le par Planète-Eléa

 

Le jour du vol, préférez les vêtements confortables.

Les vacances estivales approchent et avec elles, pour les plus chanceux, un voyage vers des contrées lointaines. Si vous devez prendre l’avion, n’oubliez pas de conserver avec vous – en cabine – certains éléments essentiels à un vol paisible. Revue de détail.

 


Si vous suivez un traitement (par exemple si vous êtes diabétique), il est nécessaire de conserver avec vous vos médicaments. Vous ne savez pas si vous y êtes autorisé ? Qu’à cela ne tienne :

  • Si votre traitement se présente sous forme liquide, sa quantité doit être en adéquation avec la durée de votre séjour. Un conseil, munissez-vous toujours de votre prescription médicale, au cas où un agent de sécurité émettrait des doutes ;
  • Concernant les formes sèches comme les cachets ou les comprimés, il n’existe aucune restriction. Un conseil, transportez-les avec leur emballage et leur notice afin d’éviter toute confusion ;
  •  Si vous êtes diabétique, l’insuline et tout le matériel nécessaire au contrôle de votre glycémie sont eux aussi autorisés. Encore une fois, pensez à conserver votre ordonnance ;
  •  Si vous êtes asthmatique, vous pouvez très bien garder votre inhalateur avec vous… même si votre prescription médicale peut vous être demandée.

Et la contraception orale ? Mieux vaut aussi la garder avec vous. Il vous faudra d’ailleurs sortir la calculette. Décalage horaire oblige, vous allez devoir composer selon que vous partiez à l’est ou à l’ouest et que votre pilule soit oestroprogestative ou microprogestative. Pour en savoir plus, consultez notre article complet pour gérer au mieux ce casse-tête.

Côté bien-être, un brumisateur est un excellent compagnon. Dans l’avion en effet, l’air se montre souvent sec et la climatisation n’arrange rien. Attention cependant à ce que la quantité du liquide n’excède pas 100ml. Vous risqueriez de vous le faire confisquer au moment de passer les portiques de sécurité. Si vous trouvez ce spray trop encombrant, jetez votre dévolu sur des lingettes rafraîchissantes. Mais la clim’ peut tout aussi bien rendre l’atmosphère très fraîche. Une petite couverture polaire n’est alors pas du luxe…

Si le vol dure plusieurs heures et qu’une petite sieste est au programme, pensez à un petit coussin style minerve. Il vous évitera de vous « casser » la nuque durant votre petit somme… et de commencer vos vacances complètement bloqué(e) !

Toujours au rayon « sommeil », ne négligez ni la lumière, ni certains bruits –comme un voisin qui ronfle – incompatibles avec l’endormissement. Un masque de repos et des bouchons d’oreilles vous feront rapidement oublier ces tracas.

Enfin, pensez « relaxation ». Un vol qui dure longtemps peut rapidement devenir monotone. N’oubliez pas les distractions. Lecteur MP3, roman, magazines… A vous de choisir le meilleur moyen de faire passer le temps… et d’arriver plus vite à destination.

 

 

Ecrit par : Vincent Roche – Edité par : Emmanuel Ducreuzet - http://destinationsante.com

Source : www.aeroportsdeparis.fr, consulté le 19 juin 2013

Publié dans Infos santé

Commenter cet article